Partir loin avec bébé ? C'est possible, on vous dit pourquoi

Publié il y a 6 ans par Flora
Avant même d'avoir réservé votre billet vous angoissez à l'idée du long courrier avec votre bout de chou ? Nos conseils pour un vol avec bébé (un peu plus) zen.deepblueyes deepblueyesLe temps: En prenant en compte le trajet pour l'aéroport, le temps d'attente avant l'enregistrement, la queue au contrôle de sécurité, l'embarquement, le vol, les escales, la douane, et le taxi...on peut être vite découragé de partir loin avec son bébé !Pourtant des solutions existent afin d'éviter l'impatience de votre petit. La première étape sera donc de calculer exactement la durée du trajet, se renseigner sur le décalage horaire vous permettra également d'adapter le rythme des repas et de sommeil de votre enfant. Si vous ne pouvez pas éviter de mettre une poussette en soute, pensez au porte-bébé qui sera adapté durant les transferts.Un bébé doit avoir trois semaines pour être autorisé à voyager en avion et il doit être muni de son propre passeport pour les vols internationaux (17€ jusqu'à 14 ans, il doit être présent lors de la demande et lors du retrait ).Benjamin Vilina Benjamin VilinaL'emplacement:Je vous défends bien de sauter les lignes jusqu'au paragraphe «  comment éviter les pleurs et les cris qui exaspéreront tous les passagers, et sauver mon karma des critiques du genre « mauvaise mère » (ou père bien entendu). Car il vous faudra prendre en compte en premier lieu votre place dans l'avion.Tous les enfants de moins de deux ans n'ont pas de sièges et doivent rester sur les genoux de leur parent. On vous conseille donc de privilégier les places à l'avant, vous aurez alors la possibilité d'installer un berceau. Renseignez-vous au-près de votre compagnie aérienne, certaines en prêtent.On pourrait croire que le tout dernier rang serait à conseiller pour minimiser les nuisances sonores, mais les nuisances odorantes des toilettes situés à quelques centimètres de votre siège risquent fortement d’incommoder votre bébé (et vous même évidemment), une situation à éviter. Pour plus d'intimité, demandez une place côté hublot, afin de pouvoir gérer la luminosité et allaiter en toute tranquillité.Rsutton RsuttonLes bagages:Vous avez réservé votre vol et choisi votre siège ? Il est temps de préparer sa valise !Lingettes, couches et autres petits pots et lait en poudre prennent de la place, il vous faudra pourtant en prévoir un nombre suffisant selon la durée de votre voyage. Il existe des sets à langer de voyage, pratique et minuscule, vous pouvez l'insérer facilement dans vos bagages à main et le déplier avec aisance.Attention aux liquides, comme beaucoup d'entre vous le savent, il n'est pas autorisé de transporter plus de 100ml une fois la zone de contrôle de sécurité passée. Dans certains aéroports, vous pourriez transporter une bouteille d'eau non ouverte en présence de bébé, mais ce n'est pas garanti ! Mieux vaut encore la verser dans un biberon, ou reste encore la solution d'en acheter en duty free, sinon pas de panique on vous en offrira rapidement après le décollage.Benjamin Vilina Benjamin VilinaSi vous craignez que l'hôtesse dise :Mesdames et messieurs bienvenue à bord sur votre vol à destination de Bora Bora, nous espérons que le bébé assis au premier rang ne vas pas pleurer durant les 12h de trajet. Si vous êtes importunés nous vous invitons à prier sa maman de lui mettre le masque à oxygène afin de minimiser le son de sa voix stridente.Rassurez-vous, la majorité des passagers vous regarderons avec plus de pitié que de colère. Mais en vérité, la personne qu'une crise du petit peut le plus exaspérer, c'est vous. Alors voici quelques « tuyaux » pour l'apaiser.Vous savez sans doute que lors du décollage ou de l'atterrissage, nos oreilles se bouchent. Et que faites-vous pour que ça passe ? Vous baillez ou vous déglutissez. Il en va de même pour votre bébé. Pensez-donc à lui donner le sein ou le bibi à ce moment là, la douleur de ses petites oreilles s'évanouira. Concernant les petits pots, il n'y a pas de micro-ondes dans l'avion. Il vous sera utile d'anticiper le petit creux car les réchauffages se font au bain marie et donc prennent un peu de temps. Passer le temps:Bébé n'a ni faim ni soif ? Il s'impatiente ? Tout dépendra de son âge mais sur les longs courriers vous trouverez bon nombres de dessins animés qui vont capter son attention. Les hôtesses ont aussi des coloriages à proposer (comme dirait Gad : les enfants du blond, ils dépassent pas!) , alors laissez l'âme artistique de votre petit s'exprimer le plus longtemps possible...Autre conseil, inventez des petits rituels quelques semaines avant le départ. Une suite de gestes, une chanson...l'important c'est que ça le rassure et que ça lui rappel un environnement qu'il connaît. N'hésitez pas à mettre à jour votre MP3 avec de la musique douce qu'il aura déjà entendu. Pour l'endormir, il paraît qu'emmailloter son petit dans un lange ou une couverture chaude est efficace et apaise aussi les mots de ventre. Sinon, il vous reste les conseils des papas....