En Islande, le volcan Grimsvötn se prépare pour sa prochaine éruption

Publié il y a 3 mois
Classé dans Islande

Moins de 10 ans après son dernier réveil (2011), le volcan Grimsvötn montre des signes majeurs d'une prochaine éruption dans les jours/semaines à venir ! L'Islande se prépare à faire face à une situation qui n'a rien d'inédit : il est le plus actif de l'île !

L'AFP vient de nous relayer une information importante provenant tout droit de l'Islande, l'une des destinations préférées des Français·e·s : le Grimswötn, l'un des volcans les plus actifs de l'île boréale va entrer prochainement en éruption selon les autorités, une première depuis 2011 !

Ces 3 derniers jours, le nord de l'Islande a enregistré près de 3000 secousses sur les sismographes ainsi que des taux de dioxyde de soufre élevés près du volcan (au Sud), marquant la présence de magma en faible profondeur.

Autre point important, la côte nord a aussi subi une vague de séismes de magnitude 5 (trois en quelques jours), dont l'un a même été ressenti jusque dans la capitale, Reykjavik à plus de 265km.

Les volcans actifs, une spécialité en Islande 

Si l'Islande est en alerte depuis le début de l'année, ce n'est pas sans nous rappeler une autre éruption qui avait fait la UNE de tous les journaux du monde ! En 2010, le volcan Eyjafjöll avait paralysé le ciel européen pendant plus d'un mois (à cause d'un immense nuage de fumée) avec plus de 100 000 vols annulés et 8 millions de passagers bloqués aux quatre coins de l'Europe. 

Selon les autorités, les risques sont plus faibles avec le Grimsvötn. En 2011, son éruption avait entrainé l'annulation de 900 vols et les cendres avaient atteint le Royaume-Unis et les abords de quelques pays européens.  

Quels sont les risques ? 

Quels sont les risques ? 
Crédit : NASA

Outre les cendres, le volcan peut aussi provoquer d'importantes inondations dues à la fonte des glaces (le Grimsvötn est un volcan sous-glaciaire).

Ces derniers jours, seuls des glissements de terrain et des chutes de pierres ont été observés près de l'épicentre, se trouvant à 20 kilomètres au large de Siglufjördur, petit village de quelque 1200 âmes sur la côte nord-islandaise.

Cette région habituée aux séismes se prépare à devoir en affronter encore quelques-uns ces prochains jours, avant le D-Day pour le volcan Grímsvötn.

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage et les enjeux environnementaux, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.