Une forêt sous-marine découverte au large de l'Alabama

Publié il y a 7 ans
Classé dans États-unis

C'est une découverte fantastique que viennent de faire des plongeurs, au large des côtes de l'Alabama. C'est rien de le dire, puisque c'est une véritable forêt vierge, située à près de 20 mètres de profondeur, qui fait aujourd'hui vibrer l'ensemble de la communauté scientifique. Les fonds marins ont encore beaucoup à nous apprendre et nous sommes loin d'avoir tout vu !

C'est une forêt de cyprès chauves, âgés de plus de 50.000 ans, ensevelie sous les sédiments océaniques et à l'abri dans un environnement dépourvu d'oxygène, qui à donc vue le jour. Selon Ben Raines, l'un des plongeurs concerné par la découverte, et directeur de la fondation à but non lucratif Weeks Bay, qui étudie les estuaires, ce serait l'ouragan Katrina (en 2005) qui aurait permis de la découvrir. Il rajoute que les cyprès seraient tellement bien conservés, que l'on peut même encore sentir la sève fraîche provenant des arbres. La superficie de cette véritable forêt vierge s'étend sur environs 0.8 km, et est située à seulement quelques kilomètres de la ville de Mobile (située au centre du Golf du Mexique). Gardée secrète pendant des années Alors vous me direz, si la forêt a été exposée suite à l'ouragan Katrina, comment se fait-il qu'elle n'aie pas été découverte avant? L'explication est simple: Ben Raines a appris son existence en 2006, à la suite d'une discussion avec l'un de ses amis possédant un magasin de plongée, ce dernier lui a confié qu'un pêcheur avait découvert un endroit regorgeant de vies, et qu'il soupçonnait que quelque chose de grand et exceptionnel y était enfoui. Le pêcheur local décida donc de plonger, afin d'y voir de plus près et parla ensuite de sa découverte à Ben Raines. Selon ce dernier, le propriétaire de la boutique refusa dans un premier temps de lui divulguer l'emplacement exact de la forêt, et ce n'est que quelques années plus tard qu'il décida de tout lui dire. Ben Raines fut alors la découverte d'un paysage complètement surréaliste, un véritable récif artificiel s'y était formé, contenant poissons, anémones de mer, ou encore des crustacés. Il s'est d'ailleurs confié au journal LiveScience : "En nageant au milieu de ces souches et rondins, vous avez l'impression d'être dans un monde féerique". Et on veut bien le croire ! Quelques images et commentaires, en anglais ici

Grant Harley, dendrochronologiste (spécialiste des cernes des arbres), ainsi que Kristine DeLong, géographe, se sont penché sur cette forêt sous-marine, à la demande de Ben Raines, afin d'approfondir les données recueillies. Après analyses d'échantillons de cyprès, ils en concluèrent que les arbres étaient vieux d'environs 52 000 ans.Les anneaux de croissance des arbres pourront également nous révéler certaines données concernant le climat du golfe du Mexique il y a quelques milliers d'années, pendant la période glaciaire du Wisconsin, lorsque le niveau de la mer était plus bas qu'aujourd'hui.Des subventions sont actuellement demandées, afin d'explorer le site en profondeur.  

Par Brice