À Singapour, les croisières « vers nulle part » sont autorisées et font (déjà) un carton !

Publié il y a 1 semaine
Classé dans Singapour

Pour relancer les croisières, la cité-État de Singapour vient d'autoriser le projet des « croisières vers nulle part », proposé par les compagnies maritimes qui voient rouge dans l'ère post-covid. Vivement critiquée, cette nouvelle mesure sera finalement mise en place à partir du mois de novembre 2020.

La crise sanitaire, les accidents et la prise de conscience écologique font prendre l'eau aux croisiéristes du monde entier qui cherchent par tous les moyens à regagner la surface pour ne pas sombrer.

Au début du mois d'octobre, un nouveau projet a fait grand bruit du côté de Singapour : des compagnies maritimes ont émis l'idée de créer des « croisières vers nulle part » pour relancer l'économie de ces géants des mers.

Dans la même lignée que les vols vers nulle part suggérés par certains pays d'Asie, cette proposition n'a pas fait l'unanimité auprès des associations et ONG pour la protection de l'environnement qui voient plusieurs risques à venir :

  • la propagation importante du virus à bord (on se rappelle tous des Français bloqués et confinés sur le Costa Deliziosa)
  • une pollution importante des mers et des océans (rappelons qu'un bateau pollue autant qu'un million de voitures).

Malgré les réticences, la cité-État a donné son feu vert pour un démarrage prévu en novembre prochain. À quoi faut-il s'attendre ?

Crédit : Fernando Jorge - Unsplash

Des croisières d'un point A au point A

Selon des informations de CNN Travel reprises par le Courriel international : « À compter du 6 novembre prochain, les paquebots seront autorisés à partir d'un point et y revenir sans escale dans l'interval ». Si l'autorisation est effective, les mesures, elles, seront beaucoup plus draconiennes sur la vie à bord. 

4 points sont à suivre scrupuleusement pour la sécurité de tous :

  • Une capacité d'accueil réduite à 50%
  • Un test covid négatif à présenter
  • Un système de ventilation intégrale
  • Des voyages autorisés seulement pour les habitants de Singapour

Crédit : Leonardo Yip - Unsplash

Une offre qui fait un carton chez les clients

Depuis la récente annonce du gouvernement, les réservations en ligne s'envolent à Singapour et promettent (certainement) un taux de remplissage rapide avant la fin du mois d'octobre. Avec une offre tout incluse, les futurs vacanciers voient la possibilité de profiter pleinement d'un séjour sans avoir besoin de voir ailleurs et sortir. Piscines, restaurants et activités semblent être la terre promise de cette période si particulière.

Et la planète dans tout ça ?

Dans un monde où la protection de la planète devrait être la priorité numéro 1, il est difficile de se convaincre que l'économie est le fer de lance de nos sociétés. En plus de polluer massivement, ces croisières participent à la destruction massive de la biodiversité marine, durement touchée aux quatre coins de la planète. Selon l'UNESCO, la moitié des espèces marines du monde seraient menacées d'extinction d'ici la fin du siècle si on ne change rien... C'est dire l'importance de nos futures actions pour l'avenir.

Et vous, quel est votre point de vue sur la situation ? 

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage et les enjeux environnementaux, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.