La Sibérie enregistre une température record de 38C°, un désastre écologique pour l'une des régions les plus froides du monde

Publié il y a 5 mois
Classé dans Russie

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », voici la citation de Jacques Chirac qui me vient en tête quand je suis tombée sur cette news ce matin.

Si la canicule arrive en France cette semaine, c'est bien à l'autre bout du monde, là où le froid et la neige sont légion, que cette dernière a frappé il y a quelques jours. L'Arctique est en proie à une vague de chaleur sans précédent dans l'histoire de la Terre. 

Ma première pensée aurait été d'aller chercher un peu de fraîcheur de ce côté du monde, mais il se pourrait bien que ça soit tout le contraire ces prochaines années, à en croire l'évolution du climat actuel. 

Ce week-end, au nord de la Sibérie Orientale, dans cette partie du monde où se trouvent les villes et les villages les plus froids de la planète, le soleil a frappé fort, très fort. Dans le petit village de Verkhoïansk, en Sibérie, le thermomètre a avoisiné les 38C°, la température la plus élevée jamais enregistrée au-delà du cercle polaire. 

Si cette commune est déjà connue pour avoir les plus grands écarts de températures de la planète, il y a quand même de quoi s'inquiéter ! Dans cette région, à cette époque de l'année, on devrait tout juste frôler les 15-20 degrés... Un peu comme dans ma chère région, les Hauts-de-France. 

Crédit : Sergey Pesterev - Unsplash

Depuis mai, la Sibérie souffre d'une vague de chaleur exceptionnelle (10C° au-dessus des normales de saison) et fait face à un problème majeur pour son environnement : les feux de forêt sont de plus en plus nombreux, et détruisent les écosystèmes sur place. Un feu, mais comment-est ce possible dans cette région reculée ?

Comme la science explique tout, je me suis penchée sur la problématique des feux « zombies » qui ont refait surface en Arctique depuis quelque temps. Si cela n'a rien à voir avec les marcheurs blancs de Game of Thrones, c'est un sujet pris très au sérieux par les scientifiques qui notent une recrudescence de ce phénomène due aux fortes chaleurs enregistrées récemment. 

L'explication est très simple : ces feux seraient provoqués par des braises de la saison précédente qui persistent sous la neige pendant l'hiver. Avec la fonte des glaces et les « grosses chaleurs », le duo devient explosif pour la nature. 

Alex Dukhanov - Unsplash

Jeff Berardelli, météorologue de CBS a d'ailleurs fait un constat édifiant rapporté par nos collègues de Tom's Guide : « La température de 38 °C est probablement la plus chaude jamais enregistrée dans l’Arctique. Ce qui se passe en Sibérie est tout simplement étonnant. C’est le genre de météo que nous attendons pour 2100, elle a donc 80 ans d’avance ». Ça fait froid dans le dos, on vous l'accorde. 

Le réchauffement climatique est bel et bien en marche dans les régions les plus froides du globe : les glaces fondent, les ours polaires ne mangent plus à leur faim, les températures frôlent celles des pays chauds et les forêts brûlent. Le temps semble aussi avancer en notre défaveur. Le changement doit s'opérer très vite si on ne veut pas courir à la catastrophe ces prochaines années. Les gouvernements vont-ils enfin prendre la mesure de ce qui nous attend ? 

En France, la convention citoyenne pour le climat constituée de 150 individus tirés au sort, vient de rendre ses 150 propositions dans tous les domaines, une idée à étendre au monde entier ?

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.