Aux Philippines , les élèves doivent planter 10 arbres pour obtenir leur diplôme

Publié il y a 8 mois

Aux Philippines, les élèves doivent avoir la main verte : ils sont tenus de planter 10 arbres pour obtenir leur diplôme ! Cette initiative lancée par un membre du Congrès vise à responsabiliser les générations futures à la protection de l'environnement.

Ces dernières années, l'environnement est pris en compte dans les décisions politiques de certains pays ayant compris l'importance de sa protection sur le long terme. Si le Costa Rica fait figure d'exemple pour le reste du monde (les animaux et les plantes sont des citoyens), d'autres pays semblent leur emboiter le pas avec des mesures historiques. 

En mai 2019, les Philippines ont ratifié le « Graduation Legacy for the Environment Act 2016 », un projet de loi lancé par Gary Alejano, un membre du Congrès philippin dont le souhait est de responsabiliser les futures générations aux enjeux écologiques de demain. Et sur le papier, ça donne quoi ?

10 arbres = un diplôme

Le 15 mai 2019, le Congrès a adopté le projet de loi qui stipule que les élèves des écoles élémentaires, des collèges, des lycées ou des universités doivent planter au moins 10 arbres au cours de leur scolarité pour pouvoir obtenir leur diplôme.

Crédit : Kirsten Drew - Unsplash

Ces arbres qui doivent être adaptés au climat du pays peuvent être placés dans les forêts, les mangroves, les zones urbaines ou encore les territoires autochtones de l'ensemble du pays. Selon les calculs du gouvernement, près de 175 millions d'arbres seront ainsi plantés tous les ans, ce qui fait à peu près 525 milliards d'arbres sur une génération (source CNN). Cette initiative écologique est aussi un moteur pour la biodiversité et la préservation des espèces menacées aux quatre coins de la planète.

Un exemple à suivre pour le reste du monde ?

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.