Le phénomène de la « timidité des cimes », ces arbres qui ne se touchent jamais entre eux est une intrigue pour la science

Publié il y a 1 mois

Le phénomène « Crown Shyness » (timidité des cimes) reste aujourd'hui un mystère pour les scientifiques ! Ces arbres qui ne se touchent jamais entre eux ont encore bien des secrets à nous révéler.

Après être tombée sur plusieurs publications évoquant le « Crown Shyness », j'ai voulu m'intéresser à ce sujet qui turlupine la communauté scientifique depuis plus de 60 ans !

Le phénomène de la « timidité des arbres », nommé ainsi par des chercheurs australiens dans les années 60, est une énigme de Dame nature : des espèces d'arbres laissent quelques dizaines de centimètres de vide (de 10 à 50 cm) entre elles appelées « fentes de timidité » pour des raisons qui échappent encore à l'être humain. Même s'il y a déjà quelques théories sur la question !

Ainsi, si vous levez les yeux au ciel, vous pourrez apercevoir des dizaines d'arbres les uns à côté des autres qui n'ont aucune connexion entre eux (visuellement parlant) : les branches ne s'entremêlent pas, les feuilles s'effleurent à peine... les arbres pratiquent donc une sorte de distanciation sociale en pleine forêt. Elle était facile, c'est bien vrai.

Pour vous donner une idée, ça donne ça :

Crédit : Dag Peak

En France, le botaniste Francis Hallé est le premier à avoir fait découvrir cet étrange phénomène au grand public par le biais de livres, web-séries et films. Au fil des années, cet amoureux inconditionnel de la forêt a compté plus d'une centaine « d'espèces timides » et notamment les pins parasols du Cap d'Agde et les chênes verts du midi en France.

Au cours de ses recherches, il a même prouvé que certains arbres ne se touchaient pas... au niveau des racines. C'est dire le long chemin qu'il reste à faire pour découvrir tous les secrets de ces phénomènes naturels exceptionnels.

Les hypothèses vont bon train

Pourquoi les arbres se comportent-ils ainsi ? Sont-ils vraiment timides ?

Pour la communauté scientifique, plusieurs hypothèses sont possibles :

  • Les arbres ne se touchent pas pour ne pas propager les maladies entre eux
  • Les arbres peuvent dégager des gaz qui empêchent les uns et les autres de continuer à grandir
  • Les fentes de timidité servent à laisser passer la lumière pour faciliter la photosynthèse (et la vie dans les sous-bois)
  • Le mouvement des branches dû au vent peut compromettre les bourgeons des arbres voisins

Ces 4 possibilités n'ont pas encore été absolument prouvées, mais on ne peut rester qu'admiratif devant la beauté de la nature et tous les secrets qu'elle préserve en son sein.

Ces mouvements ont été capturés en time-lapse, on vous laisse apprécier :

Si vous vous intéressez au sujet, voici quelques photos à découvrir pour attiser votre curiosité !

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.