Mes conseils pour bien dormir dans l'avion

Publié il y a 5 ans

Dormir en avion est synonyme de calvaire pour beaucoup d'entre nous. Pourtant, il existe des astuces simples pour réussir à bien se reposer dans les airs, que ce soit sur des vols long-courriers ou bien sur des distances plus courtes.

Parce que la qualité de votre sommeil est importante pour bien vivre votre arrivée à destination, voici mes conseils pour bien dormir dans l'avion

Avant le vol

• Choisir votre place :

Lors de votre réservation, privilégiez le choix d'une place côté hublot. Ce siège a plusieurs avantages : celui de pouvoir reposer sa tête contre la paroi de l'avion, sachez qu'en choisissant de vous installer sur la gauche de l'appareil, vous pouvez mieux reposer votre tête puisque les hublots sont légèrement décalés. La seconde raison de choisir une place côté hublot est de ne pas être réveillé par des personnes souhaitant accéder au couloir. Evitez également les sièges placés près des toilettes, cet espace est souvent bruyant.

• L'horaire de votre vol :

Adaptez le choix de votre horaire de vol en fonction de votre rythme de sommeil. Si vous décollez tôt le matin, veillez à vous coucher un peu plus tard que d'habitude la veille afin d'avoir un peu de sommeil à rattraper. Si au contraire vous partez tard le soir, essayez de faire une sieste l'après-midi pour rester éveillé jusqu'à ce que votre plateau-repas soit servi, vous dormirez mieux et plus longtemps le ventre plein. Si vous préférez vous endormir dès que vous êtes installé, mieux vaut prévoir d'acheter un encas avant de monter dans l'avion.

• L'équipement :

Sur un vol long-courrier, la température est maintenue très basse pour favoriser l'endormissement des passagers. Mais se réveiller à cause du froid peut être très désagréable. Prévoyez d'emporter des vêtements chauds dans la cabine, ils vous seront aussi utiles pour caler votre tête si vous n'avez pas froid.

Privilégiez le port de vêtements amples pour vous sentir à l'aise : un jogging ou un sarouel vous permettra une meilleure circulation du sang et un meilleur sommeil.

Emportez un masque de nuit pour ne pas subir la luminosité de l'avion ou du jour qui passe par les hublots, ces derniers ne sont généralement pas fournis sur les moyen-courriers.

Investissez dans un coussin de voyage, il maintiendra parfaitement votre tête et vous évitera d'avoir la nuque en feu à la fin du vol. Petit et pratique, il s'emporte partout et vous sera d'un grand secours si de longues heures de route vous attendent à destination.

Pensez également aux bouchons d'oreilles, vous serez ravi de pouvoir être au calme si un bébé pleure ou si quelqu'un qui ronfle se trouve proche de vous. 

Pendant le vol

• Détendre vos muscles :

Le yoga à l'avantage de pouvoir se pratiquer absolument partout, même dans l'avion ! En effectuant de simples mouvements vous allez retirer de nombreux bénéfices : vous étirer, masser vos organes internes, améliorer votre circulation et apaiser les angoisses que vous pourriez avoir durant votre vol. Voici dix techniques de yoga à pratiquer dans l'avion

• Adaptez votre position :

Une bonne position est le gage d'un sommeil de qualité. Si vous n'avez pas la chance d'être assis au premier rang et d'étendre vos jambes à volonté, utilisez les repose-pieds situés sous le siège devant vous afin de vous maintenir dans une position qui ne va pas vous engourdir les jambes. Grâce au coussin de voyage que vous aurez emporté, votre nuque sera maintenue, vous pouvez placer le coussin fourni par la compagnie ou un linge sous les genoux, pour que vos jambes soient surélevées. 

• Un point essentiel :

Afin de ne pas être dérangé par le personnel de bord durant votre sommeil, veillez à attacher votre ceinture par-dessus votre couverture ou vos vêtements. En cas de perturbation, l'hôtesse ne viendra pas vous réveiller pour vérifier si vous êtes attaché. 


J'espère que ces quelques conseils vous aideront à mieux dormir lors de votre prochain vol. N'hésitez pas à nous faire part de vos trucs et astuces pour faire une bonne sieste dans l'avion en commentant cet article.


 

Ou sinon y'a la première classe

Ou sinon y'a la première classe

Par Flora