Le Pérou va planter 1 million d'arbres pour protéger le Machu Picchu

Publié il y a 4 mois

Le Machu Picchu va re(devenir) vert...

En janvier 2020, le président du Pérou (ex maintenant), Martin Vizcarra, a fait une grande annonce concernant le site inca du Machu Picchu : la nouvelle merveille du monde doit absolument être reboisée pour protéger ses nombreux sites et préserver la faune et la flore présentes tout autour.

Cette campagne comprend la plantation de plus d'un million d'arbres dans la zone protégée autour du sanctuaire pour éviter deux phénomènes saisonniers :

  • Les glissements de terrain provoqués par les pluies importantes l'hiver
  • Les feux de forêt en été

En plus de la sauvegarde de la Cité, le reboisement va permettre de protéger la faune et la flore indigènes présentes dans toute la région et soumises à rudes épreuves avec les milliers de touristes qui visitent chaque jour le lieu.

Selon Vizcarra, ce nouvel élan souligne « l'engagement du gouvernement, de la région, de la municipalité et de tous les citoyens qui veulent protéger cette merveille du monde ».

Crédit : Babak Fakhamzadeh - Unsplash

Plusieurs mesures sont (déjà) en place

Avec plus d'un million et demi de visiteurs par an, le Pérou avait déjà pris une autre mesure pour limiter la casse et la destruction progressive de ce patrimoine classé. En 2019, le gouvernement a décidé de restreindre l'accès au public sur trois sites : les temples du soleil, du Condor et la pyramine d'Intiwatana pour conserver les vieilles pierres, usées par le passage répétitif des voyageurs étrangers.

De plus, l'accès au site est réglementé pour éviter d'avoir une présence trop importante en même temps sur le terrain. Mais est-ce vraiment suffisant ?

Des mesures en demi-teinte pour certains

Selon les scientifiques et archéologues, ces différentes mesures prises ne pourront pas enrayer la dégradation du site et pire encore, sont contradictoires avec une autre politique mise en place en 2019.

À Chinchero, dans la région de Cuzco, non loin du Machu Picchu, les autorités ont lancé la construction d'un aéroport international qui pourra accueillir plusieurs millions de touristes supplémentaires par an. En plus de détruire l'environnement proche, l'arrivée massive de voyageurs étrangers pourrait devenir incontrôlable (on parle de 5 millions) et détruire à petit feu, la cité inca la plus connue du monde.

Selon vous, doit-on encore plus réguler les flux de touristes ?

Le site du Machu Picchu

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.