Le Palais Soleiman, ode au raffinement et à la tradition

Publié il y a 5 ans
Classé dans Maroc

Fer de lance de l'architecture marocaine, le Palais Soleiman jouit d'une belle réputation parmi les passionnés de belles bâtisses et dernièrement de la cuisine typique du pays. Découverte :

L'histoire du Palais Soleiman remonte à plusieurs décennie, du temps où l'impressionnant édifice appartenait à celui qui l'a fait construire au début du XXème siècle, le Caïd Layadi. Puissant, symbole de la féodalité encore de mise au Maroc à cette époque, Miloud Ben El Hachemi El Ayadi a souhaité se faire bâtir un palais princier luxueux. Le pari est réussi et beaucoup estiment désormais que l'histoire du palais est "inséparable de l’histoire du Maroc et de celle de Marrakech au début du XXe siècle."

En 1971, le palais entame une seconde vie lorsqu'il est racheté par Mustapha Segueni, dit “Fafa”, un homme d'affaires féru de culture. En réalité, le magnat de l'armature rachète l'une des ailes du palais, mais pas des moindres : celle où le Caïd organisait ses fêtes et dont il se servait également comme salon. L'homme de culture organise alors plusieurs événements de musique classique et lance pour la première fois le trophée de golf Hassan II. Puis en 2004, c'est son fils Driss qui hérite du palais et qui décide d'en faire l'une des meilleures tables d'hôtes de Marrakech. De nombreux aménagement et restaurations sont entrepris pour redonner un bel éclat à ce bijou d'architecture.

Depuis, le palais Soleiman, devenu restaurant et privatisable, offre une gastronomie goûteuse dans un décor de rêve. Pas étonnant alors que des convives exceptionnels se joignent aux festivités. Le palais a d'ailleurs été réquisitionné pour des soirées prestigieuses (Dior, Yves Saint-Laurent, la FIFA, etc.).

Aujourd'hui, le menu allie élégance et tradition en proposant un éventail de plats typiquement marocains et d'autres à forte influence européenne (notamment française).

Par Corentin Vilsamon