La Réunion n'autorise plus les voyages de loisirs dès le 28 janvier

Publié il y a 1 mois
Classé dans France

Il faut faire une croix pour vos vacances...

C'est un coup dur pour les voyageurs qui pensaient - peut-être - passer quelques jours à la Réunion pour les vacances de février (même si on entend parler d'un prochain confinement...). À compter de ce jeudi 28 janvier, la préfecture de la Réunion a annoncé via un tweet que seuls les motifs impérieux étaient acceptés pour voyager sur l'île au départ de la métropole, et vice-versa. 

Pourquoi pas une septaine comme en Guadeloupe ou en Martinique ?

Le site de la préfecture l'explique clairement : même si l'épidémie semble contenue sur l'île, la prudence est de mise face à l'arrivée de nouveaux variants qui pourraient se propager si l'on ne fait rien ces prochaines semaines. Cette mesure a donc un double objectif : 

  • Protéger la Réunion de l'introduction du variant Britannique (plusieurs dizaines de cas en France)
  • Protéger la Métropole de l'introduction du variant Sud-Africain (4 cas ont été identifiés à la Réunion)
Pour ce qui des motifs impérieux, ils sont au nombre de trois :
  • Un motif personnel ou familial
  • Un motif santé relevant d'une urgence
  • Un motif professionnel ne pouvant être différé

Si vous devez impérativement vous y rendre, il vous faut remplir une attestation déclarative à retrouver prochainement sur le site de la préfecture. Attention, celle-ci doit être complétée avant de monter dans l'avion !

En attendant de pouvoir retourner sur les plages ou faire de longues randonnées à la Réunion, Bruno Maltor nous emmène voir les 10 choses qui la rendent unique : 

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.