Faire un baptême d'apesanteur sur l'Airbus A300 Zéro-G

Publié il y a 7 ans
Qui n'a jamais rêvé de planer en apesanteur ? Découvrir cette sensation magique de liberté, de flottement dans l'air... Jusqu'à maintenant réservé à une poignée d'astronautes qui se rendent dans l'espace, aujourd'hui ce rêve d'enfant peut devenir réalité !En mars dernier, le premier vol parabolique commercial d'Europe a décollé de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac sur l'Airbus A300 Zéro-G (pour zéro gravité) de la compagnie Air Zero G  avec à son bord près de 40 participants qui ont vécu cette expérience unique .Vol parabolique, kesako ?Pendant toute la durée du vol, cet avion spécial effectue, hors trafic aérien et turbulences, une quinzaine de paraboles (en forme de lettre U inversée) permettant ainsi de se retrouver pour chacune d'entre elles en apesanteur pendant 22 secondes. Soit au total, près de 5 minutes d'apesanteur !a300zero-g-vue_exterieure_en_montee-novespace-lightSelon Le Figaro.fr, "les pilotes cabrent l'avion à 47° pour le faire grimper d'environ 2 400 mètres d'altitude avant de le faire redescendre, après un palier, à son altitude initiale". Ces "paraboles" permettent aux passagers de ne plus ressentir la gravité. "On évolue pas très loin des limites de l'avion, mais toujours avec des marges de sécurité", explique ainsi le commandant de bord du vol Zéro-G, Eric Delesalle. Au cours du vol, différents types de paraboles ont été réalisés afin que les passagers puissent ressentir la sensation de marcher sur Mars en ne pesant qu'un tiers de son poids, ou encore sur la lune en ne pesant qu'un sixième de son poids. Enfin les autres paraboles permettent d'être en apesanteur totale ! L'occasion de s'amuser à faire des saltos en toute simplicité et sans efforts, d'admirer l'effet de la 0 gravité sur les objets et les matières. 

 L'équipage est accompagné de Jean-François Clervoy, président de Novespace et astronaute de l'ESA qui compte à lui seul près de 3000 vols paraboliques à son actif et 3 vols à bord de la navette spatiale américaine. Les participants, pour la plupart des français, ont quand même dû débourser la modique somme de 6000 € pour vivre cette expérience hors du commun. N'est donc pas donné à qui veut ! Mais en tout cas, avec l'arrivée de futurs concurrents, ce nouveau marché a de très beaux jours devant lui. [gallery ids="2776,2783,2778,2782,2781,2777,2775,2774"]  Et pour un peu plus de fun, voilà ce que cela donne en live :   Alors qu'en avez-vous pensé ? Prêt à réaliser votre premier vol en apesanteur ?
Par