Il finance son tour du monde grâce au Poker

Publié il y a 5 ans par Flora

C'est l'histoire d'un jeune architecte fraîchement diplômé qui un beau jour décide de partir à l'aventure. Nous sommes en 2012, Jonathan Salamon a 25 ans et s'ennuie au travail. Il rêve d'ailleurs, de pouvoir profiter d'un soleil trop peu présent à Lille sa ville natale, de parcourir le monde sans prévoir de date de retour... Un beau jour c'est le déclic : Jonathan refuse le CDI qu'on lui propose pour partir à la conquête du monde, seul avec son sac à dos.

En seulement trois mois, notre aventurier organise son départ. C'est là que germe en lui l'idée du World Poker Trip.

Une passion qui s'est transformée en fil conducteur

Jonathan a toujours aimé jouer au poker. Il passe déjà la plupart de ses week-ends autour des tables de Casinos et ne cesse de progresser : "J’adore le poker, j’y joue depuis neuf ans, aussi bien sur internet qu’en live. Je suis passionné par tout ce qui touche à sa partie humaine : la diversité sociologique des joueurs, la lecture corporelle, la psychologie , les tells, les dynamiques, la sociabilisation autour des tables" explique Jonathan sur son blog. 

Quelques semaines avant son départ, il réalise que cette passion qui l'anime est la solution qu'il cherchait pour payer son voyage. Un pari risqué qu'il est prêt à tenter. Jonathan mise tout sur cette idée et décide de créer le World Poker Trip, le fil conducteur d'un voyage autour du monde financé uniquement grâce au poker. 

Direction l'Amérique du Sud

Le 31 mars 2013 notre joueur s'envole pour Rio de Janeiro au Brésil. Durant un mois il voyage en bus à travers le pays. Mais Jonathan réalise que pour assouvir son besoin de liberté il lui faut un autre moyen de transport. Il faut qu'il soit libre de ses mouvements sans dépendre d'un tiers. Son choix va s'arrêter sur "la moto chinoise" comme il aime l'appeler :

"J’ai acheté une moto sans jamais en avoir conduit auparavant, et parcouru 8000 kilomètres. J’ai traversé le Paraguay, le Chaco argentin, La Quebrada de Humahuaca, les Andes et la pré-Amazonie Bolivienne. J’ai passé des déserts et des cols de la hauteur du Mont Blanc. Roulé dans le froid, la nuit, le brouillard, sous la pluie et la grêle. Sur de belles routes asphaltées et sur des pistes en terre, en gravier, en sable et dans la boue. Je suis tombé quelques fois, ai ajouté à mon front et mes mains quelques nouvelles cicatrices. J’ai traversé les paysages les plus beaux et les villes les plus chaotiques."

Au moment où Jonathan écrit ces lignes sur son blog cela fait 6 mois qu'il est sur la route. Malgré les aléas du chemin et d'une météo capricieuse, l'aventurier vibre autant que sa moto et se sent enfin vivant. Il dormira partout où son deux-roues l'emmènera, passant des bidonvilles aux plus belles villas. Les rencontres sur la route ne se racontent pas mais Jonathan n'a de cesse de se mettre à table là où l'occasion se présente et enchaîne les parties. 

Un joueur itinérant

Jonathan est sur la route depuis près de deux ans. Deux années durant lesquelles il aura parcouru le Brésil, le Paraguay, l'Argentine, la Bolivie, le Pérou, l'Equateur et la Colombie. Afin de réellement s'imprégner de la culture de chaque région qu'il aura visité, notre joueur professionnel n'a pas voyagé à toute vitesse. Jonathan a pris le temps de découvrir ces 7 pays. Il a donc bien des histoires à raconter puisqu'il ne s'est pas contenté d'avaler les kilomètres, non il a préféré aller à la rencontre des gens. C'est sans doute avec un certain culot que notre homme parvient à s'immisser dans des parties privées voire clandestines, puisqu'il se refuse à jouer en ligne durant son trip. Ses précisions :

"J’ai joué au poker partout. Des grands casinos aux arrières-salles clandestines. Dans des restaurants, gratte-ciels, hangars, sous-sols, clubs sociaux, maisons, centres commerciaux. J’ai joué avec la crème et les voleurs. J’ai rasé des tables, me suis fait raser, parfois arnaquer. J’ai ressenti la tension des mains cruciales, la confiance des séries positives, l’incertitude des périodes noires, l’épuisement des sessions interminables. A deux semaines d’intervalle, j’ai vécu la destruction de la plus grosse défaite de ma vie, et l’euphorie de ma plus grosse victoire." 

Parce qu'une défaite marque plus qu'une victoire, il avoue que le chemin pour arriver jusqu'en Colombie n'a pas toujours été facile. Jonathan s'est même retrouvé avec un pistolet sur la tempe le temps qu'il donne ( presque ) tout ce qu'il avait sur lui à son agresseur. Je vous invite à lire le récit complet de cette folle mésaventure en cliquant ici. 

La consécration

Le joueur aventurier prend des risques mais agît comme un professionnel. Hors de question pour lui de devoir renoncer à son rêve sur un mauvais coup. Il applique une règle très importante pour ne pas perdre la face lorsqu'il a les cartes en mains : ne jamais miser plus de 5% de son capital en une soirée. Ainsi il continue son voyage, il gagne souvent, il perd parfois, se fait arnaquer aussi lors d'une partie illicite en Bolivie. Mais il garde la tête sur les épaules et continue sa route dans des lieux plus sûrs. 

Après deux ans de voyage en Amérique du Sud, c'est la consécration pour Jonathan. Il décroche un sponsor et se voit proposer l'écriture d'un livre qui retranscrira son aventure dont la sortie est prévue au courant de l'année 2015. Il espère pouvoir tenir le premier exemplaire de ce qui va transformer le jeune architecte en un écrivain lorsqu'il arrivera à Las Vegas : le temple des joueurs de poker passionnés. 

World Poker Trip est aujourd'hui le premier blog de poker français. À lui seul, Jonathan permet à des milliers de personnes de rêver en touchant des joueurs passionnés mais aussi des mordus d'aventures. Il nous présente aujourd'hui sa dernière vidéo qui est une ode à ces deux années de voyages à travers 7 pays d'Amérique du Sud : 

Un rêve devenu réalité

Jonathan Salamon va suivre son chemin en Amérique Centrale. Il quitte Carthagène aujourd'hui même en voilier afin de poursuivre sa route avec sa fidèle moto. S'il parvient à atteindre Las Vegas en Juin 2015, il aura l'honneur de participer au championnat du monde de Poker. Un symbole qui mettra fin à ce tour d'Amérique.

Sans aucun doute ces deux années de voyage furent les plus belles de sa vie. Grâce au poker comme fil conducteur, il a fait de son voyage un hommage à sa passion. Pour voyagerloin il précise : "le poker, ce n'est pas que ce jeu blingbling à la pub vulgaire, c'est un des derniers endroits à la marge où tu peux trouver des ambiances louches, et des personnages comme dans les films d'Audiard. C'est l'une des choses que j'adore dans le poker, beaucoup plus que le jeu en lui-même : c'est l'émotion, les mecs à la marge, la clandestinité etc. Et puis ce que je montre aussi, c'est que finalement, le poker, c'est pas non plus l'element clé du world poker trip. Mon aventure, c'est avant tout les gens et les rencontres..." 

Le défi de Jonathan était de montrer que le poker est une véritable aventure humaine, défi réussi ! 


Retrouvez Jonathan Salamon sur son excellent blog World Poker Trip et sur sa page facebook pour le suivre tout au long de son aventure. Nous lui souhaitons bonne chance pour sa traversée en voilier afin de rejoindre le Panamá cette nuit.