Le festival de Thaipusam en Malaysie, entre choc et fascination

Publié il y a 6 ans
Ce fascinant festival de seulement deux jours est célébré une fois par an, généralement en Janvier, par la communauté Tamoule (groupe ethnique hindou originaire d'Inde du Sud). Ce festival a pour but de rendre hommage au Dieu hindou Murugan (ou Kârttikeya), célébré par les Tamoules pour sa victoire sur le démon Tarakusaran battu d'une simple lance par Murugan.thaipusam1-700x400C'est ce qui fait la particularité de ce festival : les membres de la communauté s'y rendent afin d'endurer les mêmes douleurs que celles provoquées avec une lance, ceci en s'enfonçant des piercings à travers la langue ou la joue, ou encore des crochets et autres objets dont la douleur pourrait égaler cette souffrance, afin d'exprimer au maximum leur attachement et leur dévotion au Dieu Murugan.thaipusam-penang6Le prochain festival Thaipusam se tiendra les 17 et 18 janvier 2014, ce qui correspond à la période de pleine lune du 10ème mois du calendrier Tamoule. On dit que lors de ce festival, plus on endure une forte douleur, plus on a de mérite aux yeux du Dieu Murugan, et c'est pourquoi c'est lors du deuxième jour du festival que l'on assiste à un spectacle à la fois fascinant et choquant : Scarifications, crochets à travers la peau, clous dans les semelles des chaussures, tout est possible tant la forte douleur ressentie est synonyme de totale dévotion. Mais ne vous y trompez-pas, très peu de blessures sont à déplorer lors de cette coutume particulière, mais néanmoins magnifique, tant la préparation à cet événement est prise au sérieux par les membres de cette communauté. En effet, une longue période de jeûne est observée afin de réduire les afflux sanguins, et la peau est traitée et préparée à subir de tels sévices un long moment à l'avance. Cette forme de foi et de dévotion sans limites est un spectacle remarquable et unique, néanmoins, n'essayez jamais cela chez vous ! 

 

Comment  vivre l’expérience Thaipusam ?

À Kuala Lumpur, vous pouvez prendre le prendre le train de banlieue KTM de la gare KL Sentral à la station de Sentul (Batu Caves). A Penang, il y a des navettes spéciales où il est écrit «Thaipusam» qui vous amènent direcetment sur le site du festival. Voici quelques clichés de cet incroyable festival, par Dani et Jess, deux globetrotteuses qui ont vécu l'expérience Thaipusam.thaipusam2 thaipusam-penang3 thaipusam-penang4 thaipusam-penang5 thaipusam-penang9

 Crédits Photo : Dani et Jess

 /  /  / 

 

 
Source :asiarooms
Par David Louvet Rossi