En Antarctique, le plus gros iceberg du monde s'est détaché de la banquise

Publié il y a 3 semaines

Un sacré morceau, plus grand que l'île espagnole de Majorque...

En cette journée grisâtre, nous prenons la route du pôle Sud pour une actualité somme toute étonnante, mais pas rare (et inquiétante) direction l'Antarctique et ses glaciers ! Dans un communiqué de l'Agence spatiale européenne, on apprend qu'un iceberg s'est détaché de l'Antarctique, au niveau nord-ouest de la barrière de glace de Filchner-Ronne. À la dérive dans la mer de Weddel, il a été repéré par des images satellites de la mission Copernicus Sentinel-1 le 16 mai dernier (voir image ci-dessous).

Le n°1 en 2021

Séparé de la banquise de Ronne, cet énorme bloc de glace qui mesure 170 kilomètres de long et 25 kilomètres de large s'offre la première place du podium et devient le plus grand iceberg du monde avec sa superficie de près de 4320 km2. Avec son imposante taille, il est comparable à l'île espagnole de Majorque (3640km2) prise en exemple par Agence spatiale européenne sur la carte ci-dessous. Ce dernier surpasse en taille l'iceberg A-23A (3880km2) qui se trouve actuellement dans la mer de Weddel et se retrouve à la deuxième position. 

Nommé A-76, il a été détecté en premier par le British Antartic Survey qui possède une base dans les alentours. Cette même équipe avait aussi vu l'iceberg de la taille de Paris se détachait de la banquise au mois de février dernier, d'une plus petite taille cette fois (1270 km2) et nommé A-74.

Le réchauffement climatique n'a rien à voir dans l'histoire

Comme le rappellent nos confrères du Parisien, le réchauffement climatique n'a rien à voir dans l'histoire ! Il s'agit d'un cycle naturel qu'on appelle vêlage dans le langage scientifique et en glaciologie. Cette dernière est « la production d'icebergs par un glacier lorsque des masses de glace se détachent de celui-ci au niveau de son front glaciaire et se retrouvent dans une étendue d'eau ». Si le phénomène est devenu plus courant à cause du réchauffement climatique, la plateforme glaciaire de Ronne ne semble pas affecter par ces changements et continue de suivre le cours de la nature classique.

Crédits : Wikipédia - Pixabay - 66 North - Unsplash
chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.