Deux youtubeurs créent « le pire Airbnb du monde »... et reçoivent des dizaines de réservations !

Publié il y a 11 mois
Classé dans Angleterre

Au Royaume-Uni, des youtubeurs ont décidé de se lancer un grand défi : créer le pire Airbnb du monde ! Avec les moyens du bord et une petite caméra, les deux jeunes hommes ont immortalisé la naissance d'un projet qui a rencontré un vrai succès.

Pour pallier l'ennui et tourner une nouvelle vidéo pour leur chaîne Youtube Passion Squad, deux youtubeurs anglais se sont lancés à corps perdu dans une grande expérience : créer le pire Airbnb du monde. Partie d'une simple blague, ce défi relevé par Rhys Simmons et Jamie Kamaz est devenu viral en seulement 24 heures, les prenant (un peu) au dépourvu.

Une vanne qui marche

Pour entrer complètement dans le jeu, Rhys et Jamie ont prévu les choses en grand : acheter un matelas avec des draps et un coussin, prendre une table de chevet, une petite lampe et un plateau avec deux verres d'eau. Une fois toutes ces objets réunis, les comparses sont venus installer « la chambre » au beau milieu d'un champ, sous un arbre avec une vue magnifique sur un parking !

Cette création inspirée de l'hôtel Null Stern en Suisse (source Lonely Planet) ne devait être qu'un simple canular... Mais la mise en ligne de l'annonce sur le site officiel a attiré une dizaine de voyageurs en 24 heures seulement et laissé patois les principaux investigateurs.

Dans la vidéo, on y apprend qu'une personne demande s'il y a la clim, une autre aimerait savoir comment ça se passe s'il pleut... Au-delà du rire, cela prouve bien une chose : les gens ont hâte de pouvoir voyager pour profiter et découvrir le reste du monde ! 

Prêt(e) à tenter l'expérience ultime ?

La vidéo du pire Airbnb du monde

https://www.youtube.com/channel/UCiN0GkURuCZtZ8Fyh3irhCg
chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.