D'après une enquête, les jeunes voyageurs se sentent « plus concernés » par le tourisme durable

Publié il y a 5 mois

La tendance du voyage écolo se confirme chez les jeunes adultes...

En plus de mener de front la bataille contre le réchauffement climatique, ils sont aussi les premiers à choisir ce type de séjour pour réduire leur impact et partir à la rencontre des populations locales.

D'après une news repérée par nos confrères du site Independant, une enquête commandée par IHG Hotels & Resorts sur près de 2000 adultes a révélé que près de 41% des 18-24 ans souhaitent prendre en compte l'environnement lorsqu'ils voyagent.

Un tourisme où on ne compte pas

En moyenne, les jeunes adultes sont prêts à dépenser 25% de plus pour des vacances éco-responsables, et cela se joue aussi sur le logement choisi. Quand le voyageur lambda est prêt à mettre 16% de plus pour un logement dit « vert », les touristes plus jeunes montent jusqu'à un quart de plus.

En plus d'un habitat écologique, l'environnement est primordial pour 3/4 de la génération Z : le lieu de séjour doit être écolo et éthique ! Ce qui ne l'est pas forcément pour le reste des interrogés (les plus de 55 ans) qui ne voient pas cela comme une chose essentielle à 61%.

Crédit : Nicolas Cool - Unsplash

Selon Karin Sheppard, directrice générale (Europe) chez IHG Hotels & Resorts, le phénomène « des jeunes qui ouvrent la voie en faisant des recherches sur les hébergements écologiques et qui sont même prêts à dépenser de l'argent supplémentaire pour s'assurer qu'ils sont conscients de l'environnement est intéressant » et montre réellement l'engagement de cette nouvelle génération pour le futur de la planète et la transformation progressive des nouvelles formes de voyages.

Quel genre de tourisme ?

Le tourisme durable est aussi vecteur de rencontre avec les populations locales. Dans ce sondage, ce point est l'un des plus importants selon les voyageurs.

Parmi les 18-24 ans, les projets communautaires et le bénévolat sont les deux activités qui les poussent à partir loin de chez eux et découvrir autrement le monde.

D'autres habitudes sont aussi ancrées dans la tête des voyageurs et semblent de plus en plus se développer au profit des locaux : acheter local, manger dans des restaurants locaux et parler aux résidents des pays.

Loin du tourisme de masse. Un vrai bol d'air frais !

Crédit : Toomas Tartes - Unsplash
chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.