Correspondance avec Romain, membre de la team PL

Publié il y a 6 ans

À l'heure où beaucoup d'entre vous rentrent de vacance, certains sont partis loin de tout  pour voyager à l'année, travailler ou encore travailler en voyageant. C'est le cas de Romain, membre de la team "Voyager Loin" qui explore le monde  depuis quatre ans avec son amie professeur d'anglais. 

Partir Loin Qui a dit un jour qu'il fallait s'enraciner quelque part, ne pas bouger et rester dans un quotidien où seules les saisons changent ? Romain va nous expliquer son parcours lors de cet interview. C'est la première d'une série d'épisodes où nous publierons publiquement nos correspondances.  

Le but est de partager avec vous notre vision du monde, nos émerveillements mais aussi nos inquiétudes : Aventure, actus, et pleins d'autres sujets seront traités . Peut être que ça vous donnera des idées !  

[ Premier courrier juillet 2013 ]   

VL : Bonjour Romain, tout d'abord comment vas tu ?  

Ca va très bien merci !    

Dans quel coin du monde vous trouvez vous en ce moment ? Depuis combien de temps ?   

En ce moment je suis en Nouvelle Zélande à Auckland dans l’île du nord. Je vis ici depuis maintenant 1 an et 5 mois après avoir passé 6 mois en Asie (Indonésie, Malaisie, Singapour, Thaïlande, Laos, Cambodge, Laos, Vietnam, Népal et Inde), 2 ans en Australie,4 mois en Irlande et 1 mois en Angleterre. Avant ça j'avais eu la chance de visiter en simple touriste les USA,l'Afrique,l'Asie et une partie de l'Europe.    

Peux tu nous en dire plus concernant la décision que tu as prise ? Pourquoi avoir quitté la France ?  

Cela fait maintenant 4 ans que j'ai quitté la France. Un choix avant tout plutôt qu'une obligation réelle. Un choix de vivre différemment par rapport à la plupart des gens. Avec le recul maintenant je pense pouvoir dire que le déclic fut après  mon voyage en Irlande où je suis resté 4 mois à Dublin avec un programme appelé Leornado qui envoyait des jeunes en stage aux quatre coins de l'Europe (Angleterre,Allemagne,Espagne).   Je fais souvent référence au film l'Auberge Espagnole qui résume bien, je pense, l’état d'esprit de la jeunesse européenne qui a soif de découverte, d'autonomie et surtout de débouchés professionnelles. J'en viens à ta question sur le désir de quitter la France.  

Je tiens à commencer en disant que je suis reconnaissant au système français d'avoir payé mes études,mes formations,ma santé etc.. Certains expatriés crachent sur la France mais ne réalisent pas combien nous sommes chanceux. Combien de pays n'ont pas les avantages que nous avons? Ceci étant dit,après avoir eu une scolarité classique (bac et BTS ) et travaillant depuis l'âge de 16 ans,je me suis retrouvé à travailler de centres commerciaux en centres commerciaux,de CDD à mission d’intérim,bref le parcours de plusieurs jeunes de mon âge.  

Après 3 ans de petits boulots je suis arrivé à un point de saturation totale (le travail,les amis etc..) et j'ai cherché une solution pour pouvoir vivre autre chose. J'ai commencé à me renseigner, j'ai tout d'abord entendu parler du Canada et de ce visa Visa Vacance Travail, j'ai entrepris les démarches et ce programme vers l'Irlande est tombé a pic.  

Après 4 mois à développer mon anglais en stage et dans ma famille d'accueil,je ne me voyais plus retomber dans la routine en France. J'ai donc décidé de revenir pour 3 mois,trouver un petit boulot,économiser à fond et partir pour l'Australie qui me trottait dans la tête depuis longtemps.   Je ne savais pas comment allait se passer les choses la bas,qui j'allais rencontrer (je suis parti seul),combien de temps j'allais partir,mais au fond de moi je savais que c’était la bonne décision..4 ans plus tard je ne regrette absolument rien.    

Ça doit demander beaucoup de courage de quitter ses amis, sa famille ! Comment se passe tes relations avec tes proches ?  

Je ne sais pas si ça requiert du courage de partir si loin à une époque où Internet et Skype nous permettent de communiquer avec le monde entier instantanément. La génération de nos parents et grands parents étaient peut être plus courageuse dans le sens ou les communications étaient limitées et peu d'informations étaient disponibles. 

Je n'ai pas de frère et sœur donc cela a été peut être plus facile pour moi d'avoir pu partir comme ça. Mes parents sont venus me voir chacun de leur coté en Australie (2 et 3 semaines),ma mère est venue récemment en Nouvelle Zélande (2 semaines.)   Je ne dirais pas que c'est facile de vivre loin,mais à chaque fois que je revois ma famille ou mes amis  ce sont des moments spéciales où on apprécie de se voir,de se parler plutôt que si l'on se voyait tous les jours.    

On dit souvent que les voyageurs ont l'esprit plus ouvert à chaque fois qu'ils découvrent un nouveau pays, une nouvelle culture. Peux tu nous dire ce que le voyage ta apporté ? Comment regarde-tu le monde d'aujourd'hui ?  

Oui on dit que les voyages forment la jeunesse et c'est vrai ! En tant que français, je ne me considère pas différent de mes compatriotes dans le sens où  je gueule aussi sur beaucoup de choses, je critique ect..  

Néanmoins, quand on voyage on s’aperçoit comment marche le reste du monde,on n'est plus dans sa bulle, on voit vraiment comment les gens vivent et quelles sont les avantages/inconvénients de vivre dans un autre pays.   Si j'avais un mot pour décrire ce que mes voyages m'ont apporté je dirais: Humilité. Le fait de croiser des populations qui n'ont rien mais qui vous offrent tout ce qu'ils peuvent comparé à nos sociétés occidentales matérialistes et individualistes.  

Depuis, je suis aussi beaucoup moins matérialiste qu'avant, les relations humaines passent en priorité sur les choses de tous les jours.    

Le tourisme de masse, l'exploitation de la pauvreté pour satisfaire les " besoins " de vacance des occidentaux peuvent-ils être assimilés aux voyageurs, les vrais  ? Selon toi, est ce que le voyage doit devenir un moyen pour sensibiliser les citoyens des dérives qui s'accumulent en partie à cause de la mondialisation ?  

Vaste sujet que celui-ci ! On pourrait discuter pendant des heures sur l'avenir du monde.. Pour moi l'exemple le plus frappant d'exploitation ou de mondialisation pour satisfaire les besoins sans fin de nos sociétés je l'ai découvert en Inde. J'ai pu voir de mes yeux ou atterrissent  jour après jour nos déchets venus d'Europe et d’Amérique. Des montagnes de sacs plastiques entre autre !

Ces gens vivent avec ça, des gigantesques déchetteries à ciel ouvert où les composants électroniques de grandes marques informatiques ne manquent pas. Des gosses de 5 ans cherchent à revendre ou  extraire ce qu'ils peuvent pour survivre.  

Je constate  que en dehors de notre zone de confort,le monde nous semble lointain et distant et que oui, voyager permet de prendre conscience qu'avoir le dernier Iphone ou la dernière Playstation n'est pas sans conséquence.    

Je sais que les notions de partage et d'échange sont très importantes pour toi. Quels messages voudrai-tu faire passer à nos lecteurs qui n'ont pas encore franchis le pas ?   

Je citerai simplement cette phrase de Mark Twain à ceux qui hésitent,cogitent, à ceux qui ont peur du grand saut vers l'inconnu : "Dans 20 ans, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port ô combien sécurisant. Explorez. Rêvez. Découvrez! "  

Comptes-tu rester en Nouvelle Zélande ? quelles sont les prochaines étapes ?  

Nous comptons rester en Nouvelle Zélande encore 7 mois avant de revenir un peu en France en passant par la Birmanie,l’Égypte,La Jordanie et l'Angleterre. Ensuite, on rentrera en France 3 mois pour l’été 2014 pour repartir ensuite direction Amérique du Sud pour 1 an et demi le temps de faire le tour et remonter vers les USA pour finir.  

Partir Loin        

alex-quilghini
Par Alexandre Quilghini

Co-Fondateur de Voyager Loin, j'ai eu l'immense privilège de parcourir le monde avec mes amis. Passionné d'aventures, de cultures urbaines et du monde animal, il m'arrive d'écrire pour vous des articles mais vous aurez plus de chance de me retrouver sur les réseaux sociaux de VL car je m'occupe essentiellement du community management.