Chine : Un hôtel exhibe des ours polaires dans un mini enclos, un scandale devenu viral

Publié il y a 4 mois
Classé dans Chine

Une folie de plus inventée par les hommes...

En Chine, le « Parc polaire », un parc d'attractions de Harbin, une ville située au Nord-est vient d'inaugurer un hôtel insolite ce vendredi 12 mars 2021. Il a une particularité : l'établissement possède deux ours polaires en captivité.

Quelques heures après son ouverture, il était déjà sous le feu des critiques de la part des associations de protection des animaux pour ses pratiques « inhumaines ». L'hôtel a placé ces deux ours dans un mini enclos entouré des chambres des clients qui ont une vue direct depuis de grandes fenêtres.

À l'intérieur de cette mini-cage, tout est faux, la lumière, la glace, les rochers, les stalactites... Et bien sûr, les animaux n'ont aucune place pour se mouvoir ni l'environnement adéquat pour couvrir leurs besoins (courir, chasser, etc...)

Dans une interview accordée à Reuters, Jason Baker, le vice-président de Peta n'a pas caché sa colère face à la situation : « La place des ours polaires est en Arctique, pas dans les zoos ou les aquariums en verre, et certainement pas dans les hôtels ». Pour lui, l'établissement « profite de la détresse des animaux » alors que le territoire naturel des ours blancs s'étend généralement sur plusieurs milliers de kilomètres.

Du côté de la population, les réseaux sociaux chinois se sont aussi enflammés à la vue des vidéos postées : un vrai malaise pour certains qui n'ont pas hésité à donner leur point de vue. 

« Une prison panoramique pour les ours polaires... On n'a donc rien appris en matière de cruauté envers les animaux ? », dixit un utilisateur du réseau social Weibo. 

Malheureusement, ce n'est pas la première fois que ce parc est épinglé par les associations, car ils possèdent d'autres animaux sauvages qui servent aussi à d'autres attractions.... Une porte-parole de l'association Réseau chinois de protection des animaux a fait un triste constat : « Les lacunes de la loi chinoise en matière de protection de la faune permettent à certaines entreprises d'exploiter les animaux sans se soucier de leur bien-être ».

La Chine a interdit de consommer les animaux sauvages depuis la crise du COVID-19, mais il n'existe toujours pas une loi qui empêche d'utiliser des espèces en danger à des fins médicales ou de divertissement. Les associations ont encore du boulot même si les mentalités changent !

Crédits : Daniel Thomas - Unsplash
chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.