Bali pourrait rouvrir aux touristes étrangers au début de l'année 2021

Publié il y a 4 mois
Classé dans Indonésie

Bali ne rouvrira pas ses frontières en cette fin d'année ! Les autorités locales ont avancé une échéance au début de l'année 2021.

L'île de Bali pourrait-elle faire revenir rapidement les voyageurs étrangers ?

Si plusieurs rumeurs avaient évoqué la date du 1er décembre pour une éventuelle rouverture à l'international, le vice-gouverneur Tjokorda Oka Artha Ardana Sukawati (alias Cok Ace) a tenu, lui, à mettre les choses au clair : « Il n'est pas prévu de faire revenir les touristes étrangers le 1er décembre. Cela pourrait être envisagé au début de l'année prochaine » !

Mais attention, ces déclarations sont à prendre avec de grosses pincettes ! Cette destination, très prisée par les baroudeurs et les digital nomads, a déjà tenté plusieurs fois de mettre en place des mesures pour relancer son économie touristique, mais le gouvernement national y a toujours imposé son veto.

Malgré des conditions strictes mises en place pour assurer la sécurité de tous sur l'île du sud de l'Indonésie, la décision finale devra être prise par les hauts pontes du pays qui les reportent indéfiniment depuis plusieurs semaines (source : Travel Daily Media).

Bali qui vit principalement du tourisme (et de l'agriculture) est la plus impactée par la crise du Covid-19 avec des pertes monumentales enregistrées dans ce secteur ! D'après nos confrères du Petit Journal, les nombreuses infrastructures : hôtels, magasins et restaurants ont du mal à voir le bout du tunnel et sont très pessimistes pour l'avenir.

Avec le retour progressif des touristes nationaux, la situation semble s'apaiser légèrement, mais pour combien de temps ?

Crédit : Alexa West - Unsplash

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.