C'est officiel, les chameaux ne transporteront plus de voyageurs sur les sites touristiques d'Égypte

Publié il y a 1 mois
Classé dans Egypte

L'Égypte vient d'annoncer l'arrêt progressif des promenades à dos de chameaux, chevaux et ânes proposées aux touristes étrangers ! Une belle victoire pour l'association PETA qui avait alerté le gouvernement en diffusant une grande enquête sur la maltraitance de ces animaux sur les sites touristiques du pays. 

Et encore une victoire pour les défenseurs des animaux.

La semaine dernière, le ministère du Tourisme a annoncé un nouveau plan pour remplacer progressivement les chameaux, dromadaires, chevaux et ânes comme un moyen de déplacement sur les sites touristiques d'Égypte !

Utilisés pour transporter les touristes à travers le désert, ces animaux sont - en réalité - exploités au maximum, quitte à enfreindre les règles sur le bien-être animal. Comme le rappelle le site Positivr, une grande enquête réalisée par la PETA (en 2019) a mis en lumière la maltraitance subit par ces animaux, obligés de porter des dizaines de touristes par jour, quitte à frôler l'épuisement et être systématiquement fouettés par les travailleurs sur place. Et que dire de la chaleur étouffante, du manque d'eau et de nourriture ?

Des investigations qui ont aussi poussé près de 500 000 personnes à envoyer des lettres au ministère du Tourisme pour dénoncer ces actes odieux. Une pression qui a fini par payer en cette fin d'année !

Crédit : Angela Franklin - Unsplash

Le ministère du Tourisme prend des mesures

En ce mois d'octobre 2020, le ministère du Tourisme a annoncé de nouvelles mesures pour mettre fin au calvaire de ces animaux présents sur les principaux sites archéologiques d'Égypte. Ainsi, il a été décidé - dans un premier temps - d'interdire les promenades à dos de chameaux, de chevaux et d'ânes autour des pyramides et des zones archéologiques de Gizeh, le site le plus visité du pays. Les animaux seront progressivement remplacés par des véhicules électriques (voitures et bus) pour transporter les voyageurs sur le plateau. Ces mesures seront définitivement mises en place d'ici le milieu de l'année 2021.

Considérée comme contraire à la constitution du pays, la maltraitance des animaux est un crime puni de 6 mois à un an de prison. 

Crédit : Pradeep Gopal - Unsplash

Une victoire pour la PETA

L'association de défense des droits des animaux parle d'une immense victoire : « La maltraitance des animaux n'a pas sa place dans les majestueuses destinations touristiques égyptiennes, et bien que cette décision n'interdise pas toutes les promenades d'animaux partout dans le pays, nous sommes ravis que des voiturettes et bus de tourisme électriques soient utilisés pour transporter des touristes à l'avenir ». Croisons les doigts pour que ces mesures soient appliquées prochainement à tout le pays !

Une autre question reste en suspens : À quand l'interdiction des balades à dos d'éléphant en Thaïlande ?

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.