Un Américain met une mauvaise note à un hôtel sur TripAdvisor, il risque la prison en Thaïlande

Publié il y a 2 semaines
Classé dans Thaïlande

C'est une news comme on en voit rarement dans les médias : Un Américain pourrait finir en prison après avoir donné des mauvaises notes à un hôtel thaïlandais.

Une histoire à peine croyable - et pourtant bien réelle- qui est en train de se dérouler en Thaïlande

Comme le rapporte le New York Times, un Américain résidant en Thaïlande fait face à des accusations de diffamations suite à des commentaires négatifs laissés sur TripAdvisor et Google après un séjour dans un hôtel sur l'île de Koh Chang. Et les lois thaïlandaises sont très strictes sur ce genre de « délit »!

Mais avant de rentrer dans les détails, revevons sur l'objet du litige...

Il y a quelques mois, Wesley Barnes, notre fameux client américain, a séjourné dans l'hôtel Sea View Koh Chang Resort où il a eu un léger différend avec un employé. La cause ? Un des membres de l'équipe lui a demandé un droit de bouchon de 15$ pour avoir amené sa propre bouteille de gin au restaurant. Ni une ni deux, le ton est monté, si bien que le gérant est intervenu pour calmer les choses... et ne pas faire payer le client. Tout est bien qui finit bien me direz-vous ? Pas tout à fait.

 

Quelques semaines plus tard, pris par une colère noire (sans doute), Wesley Barnes s'est empressé de mettre plusieurs mauvaises notes et commentaires négatifs à l'établissement via deux plateformes, Google et TripAdvisor. Dans ces derniers, il cite notamment une scène entre un employé et le gérant « comme une relation de maitre et esclave ». Ça pique un peu, on veut bien le croire.

Après plusieurs tentatives pour calmer le jeu et essayer de joindre le client insatisfait, l'hôtel a décidé de porter plainte pour « diffamation et atteinte à la réputation de l'hôtel ».

Crédit : Thomas Lefebvre - Unsplash

Mais l'histoire ne s'arrête toujours pas là ! Le 12 septembre dernier, l'homme a été arrêté et conduit en cellule où il a passé le week-end avant d'être libéré sous caution. Il attend aujourd'hui son passage au tribunal qui aura lieu le 6 octobre prochain. Vu de France, cela peut paraître complètement hallucinant, mais en Thaïlande, la diffamation est prise très (trop ?) au sérieux et amène à des situations rocambolesques comme celle-ci. 

Au-delà de nous faire sourire, cette accusation reste grave : ce client américain risque jusqu'à deux ans de prison pour avoir donné son avis. Ça fait cher payer pour quelques mots écrits en ligne !

chloevillemant
Par Chloe Villemant

Rédactrice en chef du site Voyager Loin. Passionnée par le voyage et les enjeux environnementaux, je vous emmène avec moi dans une belle aventure à la découverte de notre planète ! Baroudeuse 2.0 et apprentie aventurière, je suis une ultra connectée qui prend le temps de déconnecter devant la beauté du monde.