10 conseils pour réussir ses photos de voyage

Publié il y a 6 ans

Qui ne s'est jamais posé la question suivante : "De quoi ai-je besoin pour faire de belles photos pendant mon voyage ?". Je me la pose à chaque voyage. Et je dois dire que plus d'une fois je n'ai pas été satisfait de mon choix. Il y a des contraintes, que vous soyez pro, amateur ou Mme Michu, auxquelles il vous faudra faire face.

Conseil n°1: Reflex, hybride ou compact ?

De nos jours, nous pouvons tous nous équiper avec du très bon matériel pour un budget relativement raisonnable. Quel que soit votre budget, vous pouvez vous équiper parmi ces 3 catégories. La liste des appareils conseillés est volontairement très réduite. Bien sûr, d’autres très bon boitiers valent le coup, et les commentaires sont là pour en discuter!

Compact :

Compacité imbattable, léger, tarifs petits budgets, facile d’utilisation, qualité d’image parfois surprenante sur les modèles semi-pro.

Capteur plus petit, ne convient pas à tous les types de photos (sport en particulier), les bons modèles restent chers pour certaines bourses, visée à l’écran.

Appareils conseillés : Fuji X20 ou Sony RX100 II.

Hybride

Plus compacts que les reflex, capteur APS-C (et l’arrivée du Full-Frame avec le Sony A7!), déjà un large choix de modèles et d’objectifs (pour les modèles Micro 4/3), bagues d’adaptation pour les objectifs d’autres marques (mais en manuel dans ce cas), de très beaux appareils.

Tarif élevé pour obtenir une qualité pro, parc d’optique trop limité chez Sony (tant en choix qu’en qualité), réactivité inférieure au reflex, limités aux viseurs électroniques.

Appareils conseillés : Fuji X-E2 (capteur X-Trans II époustouflant, excellentes optiques), Sony A7 (avec quelques réserves en raison du parc d’objectifs limité), Olympus OMD-EM1 (grand choix d’optiques, micro 4/3 performant), Fuji X-M1 (petits budgets).

Reflex

Qualité d’image imbattable (avec des optiques pro), possibilités d’images infinies, tarifs full-frame à la baisse, solidité, visée reflex confortable et efficace

Encombrement et poids importants, les full-frame nécessitent des optiques pro pour vraiment en tirer partie, et de bonnes connaissances photo.

Appareils conseillés : Canon 5D Mark III (pro), Nikon D800 (pro), Canon 6D (semi-pro et pro), Canon 70D (amateur).

En résumé, et mon coup de cœur :

Si vous êtes un amateur, averti ou non, au budget limité, les 2 compacts présentés sont une excellente alternative.

En ce qui me concerne, le poids est un élément critique. J’ai revendu mon Reflex Pro (Canon 5DmkII), trop lourd pour un tour du monde, une fois les accessoires et optiques ajoutés. Il y a de fortes chances pour que j’opte pour un Fuji X-E2, muni d’une optique pour le portrait, et un 28mm pour le paysage et la Street Photography; le tout en complément d’un Leica M6: un boîtier argentique hors-pair, pour parer aux pannes de batteries.

Toutefois, 2013 a été l’année d’un gros coup de cœur photo. Le Fuji X100s est pour moi l’un des meilleurs appareils photo numériques sur le marché. Polyvalent, il produit des images d’une qualité rare, proche de certains reflex experts, le tout pour 1099€. Si je ne devais en conseiller qu’un, et à la condition que vous aimiez le 35mm, ce serait celui-ci.

Conseil n°2 : Evaluer le type de photos

Vous êtes plutôt portrait ou paysage? Sport ou faune sauvage? A chaque type de photo son matériel! Ces 4 types de photos ne sont bien entendu pas les seuls. Si vous avez des questions, demandez!

Le Portrait

Les compacts ne sont pas les appareils les plus recommandés pour cet exercice. Que ce soit l’hybride ou le reflex, le secret sera avant tout dans l’objectif. L’idéal est d’opter pour une optique fixe, avec une grande ouverture. Objectifs conseillés: 50mm f1.4 (toutes marques, adaptées à votre boitier), 85mm f1.4, 135mm f2. Un zoom 70-200 f2.8 est également une bonne solution, mais attention à l’encombrement! (Je ne le prendrais pas sans envisager de faire aussi de l’animalier, trop lourd pour du portrait en voyage).

Le Paysage

Pas de secret, les grand-angles fourniront les meilleurs résultats. 28mm est le strict minimum. Les 24mm sont un bon compromis. Il existe des ultra grand-angles (14mm en full-frame), aux résultats spectaculaires, mais dont l’utilisation me paraît trop exclusive pour mériter une place dans un sac de voyage. L’idéal, en prenant l’exemple de Canon, me paraît être un zoom 16-35mm f2.8. C’est polyvalent, lumineux, et le 35mm est une excellente focale à tout faire. Le full-frame est ici idéal, car il cadre beaucoup plus large que l’APS-C.

Le Sport

Téléobjectif et optique lumineuse de rigueur. La différence avec le portrait et le paysage, c’est qu’il vaudra mieux opter ici pour du reflex. Ni hybride, ni compact. La visée reflex reste idéale pour déclencher pile au bon moment. Il faut également s’assurer d’avoir un mode rafale décent: pas moins de 5 images/sec en RAW, avec une bonne rapidité d’écriture.

L’animalier

Ici, ce sera un peu une combinaison Sport/Portrait. Il vous faudra une focale très longue (pas moins de 200mm) pour espérer débusquer la bête dans son environnement sans la déranger. Optez pour un boitier au format APS-C. Contrairement au full-frame, vous gagnerez en longueur: par exemple votre 200mm pourra équivaloir un 300mm… Un sacré gain financier!

Conseil n°3 : Le meilleur appareil est celui que l’on a sur soi

« Le meilleur appareil est celui que l’on a sur soi. » Vous lirez cette phrase sur de nombreux site dédiés à la photo. Et c’est vrai! Pour vous en convaincre, regardez combien de photos vous ratez en n’ayant pas porté avec vous votre gros reflex pro, mais que vous avez tout de même pu prendre avec votre iPhone!

Sur ce point, le Fuji X100s, avec sa compacité et son capteur APS-C, est un must-have. Mais son optique fixe 35mm vous fera encore rater quelques images, au même titre que votre mobile (équivalent 28mm). L’idéal est encore un compact expert, type Sony RX100 II; mais il ne faut pas oublier l’indispensable smartphone. Sur ce point, l’iPhone n’a plus à faire ses preuves (notamment le 5s), avec d’excellentes apps pour les photographes. Bien sûr, certains comme le Nokia 1020 ont un plus gros capteur, et sortent en théorie de meilleurs images. En pratique je ne les ai jamais eu en main, donc je m’abstiens de toute comparaison.

Conseil n°4 : Le mode manuel est ton ami

 

Vous savez ce bouton AUTO tout vert sur la molette de votre reflex tout neuf ? Oubliez-le! Et tous ces modes scènes? Au placard!

En premier lieu, lisez le manuel de votre nouvel appareil. Ensuite, exercez-vous. Commencez par le mode A (ou Av chez Canon) (priorité ouverture), et laissez les ISOs sur Auto. Vous n’aurez ainsi qu’un paramètre à gérer manuellement, et vous pourrez vous familiariser avec les différents réglages. Prenez la même photo avec une ouverture différente (f1.8, f4.0, f11…) et une vitesse plus ou moins rapide (1/800s, 1/100s, 1/15s…). Vous pourrez ainsi comparer le cause-à-effet de ces réglages.

Mais attention! Restez dans votre zone de confort lorsque vous êtes en voyage. Vous ne voudriez surtout pas manquer vos photos ! Exercez-vous un bon mois avant.

Conseil n°5 : Le trépied, compagnon indispensable

Si vous voulez de belles photos de paysages, le trépied est indispensable. Il peut aussi avoir son utilité en portrait, pour augmenter encore la netteté de l’image. En condition de faible luminosité, ou pour un paysage en pose longue, le trépied est le seul outil vous assurant d’avoir une photo nette.

Il y a 2 catégories de trépieds: en aluminium et en carbone.

L’aluminium a cet avantage d’être abordable côté tarifs, et très stable en cas de vent. (J’ai dis vent, pas ouragan!). Pour 150€, on a d’excellent trépieds chez Vanguard ou Manfrotto.

Le carbone a ce très gros avantage d’être très léger. Un gain toujours bienvenu pour nos chers backpackers. En revanche, cette légèreté impose une stabilité moindre, et il faudra choisir un modèle avec un crochet pour pouvoir le lester avec un sac. L’autre inconvénient est le prix. Comptez plus de 300€ pour un modèle correct. Plus du double pour un bon trépied carbone de chez Gitzo.

Conseil n°6: Les filtres sont nos amis, il faut les aimer aussi ! 

Je ne parle pas des filtres type Instagram, qui sont au contraire à éviter au maximum! Non, je parle ici des filtres à visser sur l’objectif.

Le filtre UV

C’est un filtre neutre, qui aura surtout pour vocation de protéger la lentille de votre précieux objectif qui vous a coûté le prix d’un aller-retour Paris-Melbourne. Attention à ne prendre que de très bons filtres, au risque de voir apparaître des artefacts sur vos images que vous n’auriez pas eu sans eux. Je vous recommande la marque Hoya.

Le filtre polarisant

Il a la capacité d’approfondir le bleu du ciel et le vert de la nature, d’améliorer le contraste, et de supprimer les reflets dans les surfaces réfléchissantes. Indispensable pour photographier ce magnifique dauphin qui s’approche de vous, ou pour atténuer l’humidité dans l’air entre ce volcan et vous.

Le filtre neutre (ou filtre ND):

C’est un filtre qui va assombrir votre objectif. L’intérêt? Pouvoir prendre des photos en pose longue même en plein jour. Vous pourrez ainsi shooter le Golden Gate entouré d’une mer de brume cotonneuse, ou encore rendre la mer lisse comme une peau de bébé. Résultat garanti!

Conseil n°7: Les meilleures app iPhone/iPad

Alors là, il y aurait de quoi écrire! Je vais vous la faire courte, et on verra une autre fois pour un article détaillé. Il existe bien entendu des centaines d’apps, mais celles-ci sont celles que j’utilise le plus. La plupart des apps sont payantes, mais toutes valent largement le coût.

VSCO Cam: des filtres de très haute qualité. On est ici loin d’Instagram. Vous désirez un vrai rendu argentique? Ne cherchez pas plus loin. VSCO réalise entre autres des presets pour Lightroom, logiciel de gestion et retouche photo professionnel (que je vous conseille aussi au passage).

Instagram: L’application phare de partage de photo reste un indispensable. Pour peu que vous ayez un iPhone 5s, la qualité du capteur vous donnera de belles images. En revanche, essayez de limiter les filtres à l’utilisation des premiers de la liste: Amaro, Rise, Hudson et Valencia restent soft et donnent un rendu naturel à vos clichés.

Conseil n°8: Connaître le coin, repérages

C’est un conseil qui peut paraître idiot, et pourtant! N’hésitez pas à faire un tour sur le net. Les photos sont de plus en plus souvent géolocalisées, et vous pouvez vous faire une bonne idée des points de vue originaux pour les emplacements les plus touristiques.

Variez les points de vue, utilisez l’app TPE décrite dans le conseil précédent, et regardez les belles photos qu’on trouve sur 500px.com, ou encore dans Google Earth. Prévoir et visualiser à l’avance les photos que vous voulez est un gain de temps inestimable. Et comme vous le savez tous, en voyage, notre temps est précieux! Il y a tant à voir.

Conseil n°9: Faites le tri, limitez le nombre !

Personne n’aime voir 3000 photos d’un même voyage. Même moi, je ne regarde pas mes photos de Bali, désespéré de devoir passer des centaines de champs de rizières avant de tomber sur une photo intéressante. Si vous ne pouvez le faire pendant le voyage, faites le dans les 15 jours de votre retour. Après vous n’aurez pas le courage. L’application Lightroom 5 est idéale pour ça (30 jours de démo complète gratuite, promo à 90€ en ce moment). Rien ne vous oblige à supprimer les « déchets ».

Créez-vous un dossier « Sélection Voyage à … », et sélectionnez environ 10% de vos photos. Par semaine de voyage, vous devriez ne garder que 100 dans l’idéal. Et si ce sont des photos que vous voulez partager avec vos proches, vous devez limiter la centaine de photos à tout le voyage. Au-delà, soyons clair: ça nous saoule tous. Moi le premier, voir les photos de voyage de mes proches, si ça dure plus d’une heure, je décroche. A moins que les photos soient vraiment très bonnes, mais c’est rarement le cas.

En règle général, essayez de garder moins de 100 photos pour un album voyage. Vous prendrez plus de plaisir à le feuilleter! En revanche, à la prise de vue, shootez! N’hésitez pas à remplir vos cartes mémoires et les vider chaque soir sur votre ordinateur.

Conseil n°10: Ouvrez les yeux… Le monde est beau

Le mec qui embrasse le Sphinx, la fille qui supporte la Tour de Pise, autant de photos si… comment dire, clichées ! Nous les avons tous vues, et pourtant nous sommes nombreux à vouloir quand même les faire. Là encore, 500px.com pourra vous aider à trouver des inspirations plus originales.

Vous voulez une photo nouvelle? Essayer de changer de point de vue. Quand c’est possible, tournez autour du site, changez d’angle, de technique de prise de vue. Respectez les règles de bases de la composition, notamment celle du tiers. Vos photos seront plus dynamiques, plus intéressantes.

Mais avant toute chose, sachez que le meilleur appareil photo de tous, ce sont vos yeux ! Alors profitez de votre voyage, quitte à laisser l’appareil à votre compagnon de voyage pour changer.

Conseil n°11 : Oubliez tout ce qui précède

Oubliez tout ce qui précède et inculquez-vous vos propres conseils. La seule vraie règle est l'expérience et encore l'expérience.

Par