Calogero, victime de harcèlement scolaire, se confie sur son passé

Calogero, victime de harcèlement scolaire, raconte comment il a vécu cette épreuve et pourquoi il l’a longtemps cachée à ses enfants.

© TF1

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le chanteur Calogero, qui joue dans un téléfilm sur le harcèlement scolaire, a confié avoir lui-même été victime de violences et d’humiliations à l’école. Il a longtemps gardé ce secret pour ne pas inquiéter ses quatre enfants.

Calogero ne voulait pas inquiéter ses enfants

Calogero, le chanteur, va bientôt devenir comédien. Il joue dans Respire, une fiction que M6 diffusera le 12 septembre. Il fait beaucoup de promotion pour ce projet inédit qui le fait passer de la scène au cinéma.

Dans cette fiction, Calogero incarne un professeur de musique qui soutient une jeune fille de 16 ans qui veut devenir chanteuse. Mais elle doit faire face au harcèlement scolaire, un sujet qui touche particulièrement l’artiste.

À lire « C’est lui le véritable patron » : Calogero explique son refus d’intégrer « The Voice » et révèle le coach qu’il admire

Calogero
Calogero assiste aux Internationaux de France 2023 à Roland Garros le 04 juin 2023 à Paris, France – Crédits photos : Getty Images

Il a révélé à Télé Magazine qu’il avait lui-même connu cette situation :

« Il a réveillé des choses en moi, qui étais aussi en échec scolaire. Tout est parti du primaire, un jour où une prof m’a donné une violente paire de claques parce que je ne mettais pas les points sur les “i” ! C’est peut-être pour ça que j’ai été en échec toute ma scolarité. Sans compter le harcèlement et les violences. Le collège Pablo-Picasso, à Échirolles, était un établissement avec des cas difficiles. Je m’y suis fait casser la gueule deux fois. »

Le secret dur à porter

Le père gardait un secret lourd qu’il n’a jamais révélé à ses quatre enfants qui sont : Nina, Romy, Pio et Rita.

Le chanteur confie :

« Longtemps, je leur ai caché. Même s’il y avait des petits indices détournés dans certaines de mes chansons, Stylo vert par exemple où un père tait à ses fils son analphabétisme pour qu’ils ne baissent pas les bras. J’ai été dans cette démarche avec mes enfants : je ne voulais pas leur dire ce que j’avais subi car j’avais peur qu’ils ne travaillent plus à l’école. »

Ce rôle est une façon pour Calogero de parler d’un sujet difficile qu’il a vécu. Il boucle la boucle et montre que le harcèlement scolaire n’est pas une fatalité.

Calogero évoque sa rencontre avec France Gall

Malgré cet épisode douloureux, Calogero a gardé le cap. Il est devenu chanteur et a eu l’occasion de rencontrer France Gall à Grenoble, où elle dînait avec d’autres artistes. Il a osé l’aborder au restaurant et lui demander des conseils. Elle lui a parlé de son expérience et de son parcours, sans l’aider directement, mais en lui transmettant sa passion.

Dans les colonnes de Télé-Loisirs le chanteur raconte :

« On lui a dit qu’on était des musiciens et chanteurs. Elle nous a conseillé de faire des maquettes ».

France Gall a confirmé cette rencontre sur France 2, dans l’émission C’est votre vie. Elle a évoqué ce souvenir en 2015, devant un public ému.

À lire Jean-Jacques Goldman : les raisons de son départ des Restos du Cœur évoquées dans TPMP

Le chanteur raconte :

« J’étais en train de dîner, après mon concert à Grenoble. Il neigeait, il faisait froid, et je voyais deux gars sous la neige, en blouson de cuir et je disais à mon producteur “mais les pauvres, ils font quoi là dehors ?”. Il me dit “eh bien ils aimeraient bien te remettre une cassette”. Il me donne la cassette, et moi je remonte sur Paris et je la donne à quelqu’un dont c’était le métier, qui travaillait avec nous, Philippe Gaillard. Il les a pris et voilà ».

Calogero
Calogero et sa compagne Marie Bastide assistent aux Internationaux de France de tennis 2019 – Quinzième journée à Roland Garros le 09 juin 2019 à Paris, France – Crédits photos : Getty Images

France Gall nous a quittés le 7 janvier 2018, à l’âge de 70 ans. Sa disparition a profondément affecté Calogero, qui l’avait rencontrée et admirée.

Le chanteur de 52 écrit alors sur Facebook :

« En octobre 1987, à 16 ans, j’ai eu la chance de rencontrer France Gall qui, par ses mots et son sourire, m’a donné la force et l’espoir de croire en mes rêves. Merci France, merci pour tout ».

Il a rendu hommage à France Gall sur RTL, en disant qu’il lui devait beaucoup. Elle avait fait partie de son histoire personnelle et de sa motivation à réaliser son rêve de chanteur.

Voyager Loin est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :