Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieLauraHélènemeltourNathalieLaetitiaLaurianneEmilyMargot

« Y'a que les routes qui sont belles... »

AmandineB 25 décembre 2013

Qui n'a jamais rêvé de tailler la route... Tout laisser derrière soi, pour tracer son chemin vers l'inconnu, vers l'infini...

Quel voyageur au long cours n'a pas dans un coin de son sac à dos, le sésame de Kerouac, Sur la route. Les road movies, ces films de la route, nous inspirent eux-aussi. Partir à l'aventure sur les traces de Dennis Hopper et Peter Fonda, de la Californie à la Nouvelle-Orléans, comme dans le célèbre film Easy Rider, reste une image très ancrée dans nos esprits. Dans un autre genre, le film Thelma et Louise, où défilent notamment devant nos yeux les routes mythiques de l'Arizona menant au Gand Canyon, nous pousse vers une fuite en avant sur les routes du globe. Pas étonnant que Raphaël et Jean-Louis Aubert aient chanté leur ode à La Route, ou que Jean-Jacques Goldman dans On ira ait écrit cette phrase si juste «  Y'a que les routes qui sont belles... Et peu importe où elles nous mènent...». Alors, quand le vent vous porte vers l'au-delà, vers des horizons plus lointains, n'hésitez plus, prenez la route et vivez là !

Australie, désert des Pinnacles - Photo: Amandine Bernigaud Australie, désert des Pinnacles - Photo: Amandine Bernigaud

Si le voyageur recherche la liberté dans son périple, c'est sans doute sur la route qu'il pourra au mieux toucher du doigt et appréhender ce sentiment. Seul à moto, en voiture ou à vélo. A deux ou à plusieurs dans un van ou un camping-car, rouler permet de découvrir petit à petit les paysages. Rouler au coucher du soleil sur un chemin qui longe la mer comme la Great Ocean Road, ou aux alentours de Big Sur sur la côte Ouest des États-Unis n'a pas de prix.Quel plaisir de s'arrêter pour la nuit, là où le vent nous porte, sans réel but précis. Apercevoir au bord de la route, des animaux que l'on aurait beaucoup de mal à trouver si on les cherchait vraiment. Je pense aux émeus en Australie, aux magnifiques cerfs et chèvres sur les routes des parcs nationaux canadiens, mais aussi aux dauphins qui pointent leurs nageoires dans l'or du soleil levant, ou aux phoques et autres pingouins jouant sur les plages de Nouvelle-Zélande.

Mais la route dévoile aussi à nos yeux ses scènes de vie du quotidien. Au Cambodge par exemple, elle nous déroule des heures durant, les maisons des habitants, elle nous montre les enfants riant dans les champs ou nageant dans les lacs. En Argentine ou au Chili, l'on y croise des villes aux rues plus ou moins délabrées, mais aussi de grandes étendues de cactus. En Australie, elle nous fait ressentir la solitude, la dureté du bush. Entre Cairns et Darwin, vous pouvez, sur une portion de 300 kilomètres ne croiser que 20 voitures... La route est longue, droite, plate, infinie, comme entourée de néant. Lorsque l'on arrive aux portes du désert, elle nous renvoie la chaleur ambiante, via son bitume brûlant. Ainsi, la route vers Uluru est comme un rite initiatique. Le voyageur doit passer l'épreuve solitaire de l'Outback, pour mériter son accès à l'un des plus impressionnants joyaux de la culture aborigène.

Nouvelle-Zélande, en route pour le Milford Sound - Photo: Amandine Bernigaud Nouvelle-Zélande, en route pour le Milford Sound - Photo: Amandine Bernigaud

La route peu aussi être apocalyptique, comme celle qui mène au Milford Sound en Nouvelle-Zélande. Dans une atmosphère froide, des roches gigantesques et noires s'érigent, des routes courbées en virages secs s'engouffrent dans les montagnes. Ici l'on imagine très bien les scènes du Seigneurs des Anneaux tournées dans les alentours. Les plus téméraires s'aventureront même sur les routes non goudronnées, au risque d'y perdre leur chemin, leurs repères... Mais l'aventure n'est-elle pas là ?

Etats-Unis, l'arrivée à Monument Valley - Photo: Amandine Bernigaud Etats-Unis, l'arrivée à Monument Valley - Photo: Amandine Bernigaud

Pour en prendre plein les yeux, rendez-vous dans le Sud-Ouest des États-Unis, sur les routes du Colorado, de l'Utah ou de l'Arizona, de l'Arches National Park à Monument Valley, où la roche, les canyons et les rochers vous offrent un spectacle des plus divins. Approcher ces géants qui se matérialisent petit à petit semble presque irréel. Enfin, le Canada et ses grands espaces offre un terrain de jeu idéal pour un road trip 100 % nature. La route 93, en plein cœur des glaciers, entre le Parc National de Jasper et Lake Louise ne vous laissera pas non plus indifférent. Une expérience grandiose et pleine de lacs colorés !

Au bout de plusieurs mois de voyage, la route est un mode de vie que l'on a du mal à quitter, elle devient notre routine sans jamais être répétitive, elle est notre drogue, notre héroïne. Elle se vit à chaque instant, car chaque mètre parcouru nous rapproche ou nous éloigne de notre destination. Elle est notre espoir, notre cadeau de la vie. Et peut-être bien que « y'a que les routes qui tremblent, les destinations se ressemblent... ».

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<