Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieLauraHélènemeltourNathalieLaetitiaLaurianneEmilyMargot

Mademoiselle ; je voyage seule.

Laura 22 janvier 2014

Bruxelles, mars 2013 : Un rendez vous entre copines dans un petit café.

« Les filles, les filles ! Devinez quoi ? Ca y est, j’ai mes billets ! A moi l’Amérique du sud et centrale !!! » « Ah mais c’est dingue Lau ! Tu pars quand ? » « Le 2 mai ! Je suis trop impatiente ! »

C'est à partir de ce jour la que les réflexions ont commencées. La peur, l’angoisse, les questions s’emparaient des personnes à qui je partageais ma joie et mon excitation. En même temps je peux les comprendre. Avec ce que nous voyons dans les journaux et au JT tous les jours, le monde dans lequel nous vivons semble être une mine prête à sauter.

Mon « combat » a véritablement commencé avec ces explications et justifications.

Photo: Laura Nethercott Photo: Laura Nethercott

Voyager en tant que femme seule : mode d’emploi ?

Il n’y en a pas vraiment. Selon moi, réaliser un voyage solo relève de la philosophie, d’un état d’esprit. Quel que soit notre âge ou notre sexe. Le défi est juste un peu plus grand en tant que femme. Si vous décidez de partir seule, on vous dira que c’est dangereux, que vous êtes vulnérable, qu’il faut se méfier, les hommes sont malveillants… et j’en passe.

Il est vrai qu’il y a toujours un risque mais pas plus qu’en rentrant d’une soirée à 3h du matin à Paris, Londres ou encore Bruxelles. Les dangers sont différents, il faut juste s’adapter, changer nos habitudes et nos reflexes.

Photo: Laura Nethercott Photo: Laura Nethercott

Femmes du monde occidental, nous nous promenons avec des sacs à main parfois dignes d’un sac de voyage. Vous pouvez le ranger directement dans votre dressing et prendre votre plus petite bandoulière (à fermeture éclaire) qui traine au fond de votre tiroir.

Les pays d’Amérique du Sud & Centrale sont bien connus pour les vols et les rackets. Le mieux est de se promener avec le strict minimum. En d’autres mots, un billet dans la poche et au besoin sa carte de crédit (qui se cache très bien dans le soutien ;).  En ayant une longueur d’avance (sans tomber dans la paranoïa qui gâcherait votre voyage) il y a généralement peu de risque.  Les ipods, les iphones et autres accessoires de notre belle société de conso ne sont pas indispensables. Vous êtes à l’autre bout du monde. Observez ces paysages, imprégniez vous des bruits et odeurs en ayant l’esprit libre et détaché. Ecoutez le Mestre de capoeira sur la plage qui joue au Berimbau, parlez aux locaux, posez vous au petit bar de plage le temps de boire une Coco Verde. Il n’y a que ça de vrai. Ce sont ces petits moments la qui resteront gravés dans vos souvenirs. Des instants.

Si vous êtes de nature festive comme moi, ne vous empêchez pas de sortir en vous disant que vous êtes seule.  On rencontre de nouvelles personnes tous les jours en voyageant. Si le feeling passe bien, il vous suffit de proposer un petit verre dans un bar ou lieu sympa que vous avez déjà repéré. Prévoyez un Taxi à l’avance pour ne pas vous retrouver à 5h du matin seule dans une bourgade qui vous est inconnue ou peu familière. Je ne suis jamais sortie dans les grandes villes mais en ce qui concerne les petits villages, après 1H30, 2H00 du matin il ne se passe jamais rien de bon. L’apéro prolongé est plutôt conseillé.

Evitez les situations délicates. Faites preuve de bon sens et d’organisation.

Je me suis posée mille questions avant mon départ et au début de mon séjour. J’étais sur la défensive. Forcément ! On m’a bourré le crâne d’angoisses et de peurs. Doucement je m’en suis détaché pour laisser place à la confiance, au destin. Nous avons perdu l’habitude de communiquer et se faire confiance à force de vivre dans la crainte. Ce voyage m’a permis de comprendre que la nature humaine est Bonne. Sur cette terre il n’y a que 0,01 % de personnes qui vous voudront du mal. Et pourtant c’est sur cette minorité que nous basons nos vies et nos angoisses, nos peurs. Faites vous confiance, faites confiance à la vie, écoutez vos tripes, votre instinct. Vous serez surprises de voir à quel point la vie vous offrira de belles choses, de belles rencontres.

Si vous rêvez de faire un voyage seul(e) foncez ! Ne laissez ni vos peurs ni votre entourage vous en dissuader.

Belle route à vous femmes du Monde.

Photo: Laura Nethercott Photo: Laura Nethercott
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<