Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieLauraHélèneMargotmeltourNathalieLaetitiaEmilyLaurianne

Comment gérer le blues du retour après un voyage ?

Hélène 25 mars 2014

Amis voyageurs, baroudeurs au long cours, amoureux des escapades régulières ailleurs, comment vivez-vous vos retours au pays ? Faites-vous partie de ceux qui affirment qu'une fois partis une fois, on ne peut échapper au virus du voyage qui nous pousse à vouloir repartir ?

A mon retour de mon long voyage en Australie, je n'ai pas su tout de suite repéré le blues post-voyage. J'avais surtout l'impression d'avoir changé alors que tout autour de moi n'avait pas bougé, j'avais l'impression d'avoir appris énormément sur moi et sur les autres, d'avoir pris des résolutions, mais que tout dans cette société me dissuadait de les appliquer. Je ne peux pas dire que j'ai traversé une phase de déprime, mais soyons honnête le moral n'était pas au beau fixe. Si j'étais heureuse de retrouver les amis, la famille et un confort bienvenu, j'avais une question incessante qui me taraudait « mais pourquoi je suis rentrée au pays ? »

Ce blues post-voyage, je me suis rendue compte que de nombreux voyageurs le ressentent lors d'un retour de voyage. Comment y remédier ? Je vous propose quelques pistes !

Photo: Hélène Heurtaux Photo: Hélène Heurtaux

Anticiper le retour

Lorsqu'on se part pour un voyage de quelques mois ou pour un tour du monde, on se focalise en général sur les préparatifs, sur le départ, puis sur l'expérience en elle-même, les choses que l'on vit sur place. A moins de partir tout en gardant son boulot, le retour peut être difficile. Ce fût mon cas. Anticiper un minimum le retour au pays peut enlever une partie du blues post-voyage. Prévoir un budget, un endroit où loger, avoir une idée de la suite professionnellement et personnellement, avoir des pistes pour le boulot... autant de précautions peuvent sans doute rendre le retour moins amer.

Penser au prochain voyage

Je m'adresse là à ceux qui n'ont pas échappé au virus du voyage. Une fois le pied posé sur le sol de la mère patrie, l'envie de repartir vous reprend déjà au corps !

Avoir de nouveaux projets peut être un merveilleux remède à cette petite déprime post-voyage. Où repartir ? Un nouveau voyage au long cours, quelques semaines de vacances, un city trip dans un pays voisin, ou même une escapade de quelques jours à la découverte de son propre pays ? Pour moi, les préparatifs font partie intégrante d'un voyage.

 « Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues ». Joseph Kessel

 Qu'il ait lieu dans 2 ans, le mois prochain, ou la semaine qui suit, ce prochain voyage est prétexte au rêve, au fantasme, à l'envie. Avoir des projets, c'est être vivant, c'est avancé, c'est le moteur de la vie !

Photo: Hélène Heurtaux Photo: Hélène Heurtaux

Prolonger votre voyage

Je pense que tous les blogueurs voyageurs seront d'accord avec moi (faites moi signe, si ce n'est pas le cas), on blogue pour partager ses expériences, pour donner envie, pour faire vivre ses souvenirs, pour finalement prolonger encore un peu son voyage.

A l'époque, souvenez-vous on faisait des soirées diapos entre amis pour partager son vécu. Tenir un blog, trier et retoucher ses photos, faire un carnet de voyages, du scrapbooking, monter un film... sont autant de façons de faire vivre et de partager ce qu'on a vécu avec son entourage proche, ou même des inconnus.

Photo: Hélène Heurtaux Photo: Hélène Heurtaux

Rencontrer d'autres passionnés

Une fois que vous avez montré vos milliers de photos à votre famille et partagé avec vos amis votre enthousiasme débordant, vient le temps où il faut se poser, arrêter de parler « voyage » en boucle, du matin au soir.  Il peut y avoir une certaine frustration à devoir retourner à sa routine, et côtoyer des personnes qui ne sauront jamais ce qu'on a vécu. Avec la magie d'Internet, il est désormais possible de se rapprocher d'autres passionnés de voyages, de parcourir des heures entières des forums spécialisés pour le baroudeur que vous êtes. Internet favorise les échanges, permet des rencontres improbables. Vous pouvez participer à des festivals sur le thème du Voyage, assister à des conférences, et bien sûr vous inspirer encore et toujours sur le site de Voyager Loin.

Pour conclure, non, vous n'êtes pas seuls à broyer du noir au retour d'un voyage. Il n'y a pas de remède miracle, seulement des pistes pour atténuer le choc du retour et cultiver cette envie de voyage, jusqu'au prochain ? Quels sont vos trucs à vous ?

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<