Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieHélèneLauraNathalieLaetitiaLaurianneEmilymeltourMargot

Quel est l'âge idéal pour emmener des enfants en voyage ?

Tiphanya 26 avril 2014

C'est LA grande question, celle sur laquelle les parents se déchirent, se disputent, se sentent mieux que les autres, disent que lui est un mauvais père. Est-ce que tous les âges de l'enfance sont égaux pour un voyage en famille ? Je veux dire, à quoi ça sert de payer un billet d'avion pour le Cambodge à un enfant qui ne s'en souviendra jamais ou à un ado qui préfère ses consoles de jeux.

Y-a-t-il un âge magique, entre bonne mémoire, bon comportement, ouverture d'esprit et plaisir à goûter des plats originaux ? Un âge qui permettrait à toute la famille de profiter sereinement d'un grand voyage ?

Une telle question méritait l'avis d'experts, francophones du monde entier et baroudeurs avérés.

Emilie de Petits Globetrotteurs

J'ai vraiment l'impression que l'âge idéal des enfants voyageurs est l'âge des miens ! Au fur et à mesure qu'ils grandissent, les destinations et les activités évoluent mais c'est toujours aussi bien. De bébé à aujourd'hui (5 ans pour le plus grand), je trouve toujours que c'est top. Si je devais donner un âge précis, et comme j'essaie d'encourager les parents à découvrir le monde même avec des enfants en bas âge, je dirais entre 1 et 2 ans : quand ils sont assez grands pour profiter de ce qui les entourent et pas encore trop lourds pour pouvoir être portés (et qu'ils font la sieste pendant la route !). A cet âge là, on peut presque tout faire - de la grande muraille de Chine aux grands espaces australiens.

Crédit photo : Emilie de Petits Globetrotteurs Crédit photo : Emilie de Petits Globetrotteurs

Valérie de Famille au menu

Pour le moment, la seule chose que je connaisse est de voyager avec un bébé. J’ai constaté qu’il y a certainement plusieurs avantages pour les parents à voyager avec de jeunes enfants en bas de deux ans. L’enfant peut suivre ses parents partout dans le porte-bébé ou en poussette, les siestes sont plus nombreuses et rendent les longs déplacements plus faciles (notamment lors de longs trajets en voiture). Bien sûr, il faut prévoir plus d’arrêts, mais nous apprenons à voyager plus lentement, avec un autre rythme.

Crédit photo : Valérie Thibault de Famille au menu Crédit photo : Valérie Thibault de Famille au menu

Marie-Eve de Famille au menu

J'hésite entre deux âges bien distincts qui sont parfaits pour voyager avec un enfant. D'un côté, j'opterais pour l'âge d'environ six mois, alors qu'il est possible de trimbaler bébé à peu près n'importe où. Il dort beaucoup, il s'adapte à tous les environnements et il ne marche pas encore. D'un autre côté, lorsque l'enfant atteint l'âge de trois ou quatre ans, il y a une magie qui s'opère en voyage. Pour une raison que je n'arrive pas encore à expliquer, nos petits réussissent à communiquer de façon impressionnante avec des étrangers qui ne parlent pas la même langue qu'eux. Ils illuminent aussi le visage de tous ceux que nous croisons sur notre route, car ils rayonnent de bonheur. Ils s'émerveillent alors au simple changement de culture et nous permettent à nous, adultes, de devenir quelque peu candides, l'espace d'un moment...

Crédit photo : Marie-Eve Boucher de Famille au menu Crédit photo : Marie-Eve Boucher de Famille au menu

Julien de Basket et Sac à dos

Dans notre cas notre fils Lucas a le bon âge : du haut de ses 4 ans, il est suffisamment mature pour suivre dans notre aventure autour du monde, mais il est aussi suffisamment jeune pour ne pas avoir d'obligations du type scolaire. Après dans notre idée du voyage il n'y a pas vraiment d'âge idéale, le tout est que l'enfant soit entouré et aimé, compris et écouté.

Chiang Mai (Thaïlande) - Crédit photo : Julien de Basket et Sac à Dos Chiang Mai (Thaïlande) - Crédit photo : Julien de Basket et Sac à Dos

Sandrine de Voyages et enfants

Pour moi l'âge idéal serait 5/6 ans car ils sont assez résistants pour vous suivre, encore très influençables pour leur donner l'envie de découvrir les choses, plus trop d'horaires à gérer...

Avec Mini Voyageuse, qui a bientôt 9 ans, cela devient de plus en plus dur de la motiver pour découvrir certaines choses. Elle a maintenant ses propres goûts et envies ! Du coup, quand on ne lui a pas bien "vendu" la visite, elle peut vite devenir "ch...te" (j'ai mal aux jambes, je suis fatiguée, c'est NUL!)! C'est le début de la période pré-ado!

Par contre quand cela lui plaît, elle s'intéresse à fond et nous en parle pendant des journées entières en faisant ensuite des recherches sur internet, dans les livres etc... Autre bon point c'est qu'elle commence à faire des petites conversations en anglais pour répondre un peu à nos rencontres de voyage et ça c'est vraiment motivant pour elle de pouvoir échanger avec d'autres enfants.

Donc je pense qu'avec de grands enfants, les problèmes de l'adolescence ou pré-adolescence vous suivent même en voyage, je l'espère un peu moins fort tout de même! Sinon on n'est pas sorti de l'auberge ;) A suivre...

Biodôme de Montréal – Crédit photo : Sandrine de Voyages et enfants Biodôme de Montréal – Crédit photo : Sandrine de Voyages et enfants

Les Poussins Voyageurs

Difficile de répondre car ça dépend du type de voyage. Dès 2/ 3 ans l'enfant commence à bien interagir avec son environnement, aiguise sa curiosité en même temps que son langage. Impec pour les voyages en mode relax.

Ensuite l'autre âge très sympa c'est à partir de 7 ans, car ils ont des capacités physiques différents, une curiosité toujours vive, et une compréhension du monde plus grande mais avec encore tant de choses à découvrir : impec pour musées, parcs, intérêt historique et géographique d'une destination et aussi en mode plus sportif.

Crédit photo : Les Poussins Voyageurs Crédit photo : Les Poussins Voyageurs

Thierry de Les 5 ailleurs

Le meilleur age pour voyager , c'est celui où les parents ont le plus envie de partir! Oui c'est un peu égoïste...

Par contre si il s'agit du meilleur age pour l'enfant ce sera celui où il pourra réaliser ce qu'il vit et garder des souvenirs en mémoire... Nous sommes allés dans l'Ouest Canadien quand notre fils avait 6 ans, et presque 10 ans plus tard, il nous en parle encore !

Notre aventure avec nos ado-adultes nous montre qu'à leurs ages ils "gagnent" beaucoup de chose dans le voyage et ils nous apportent aussi un éclairage sur ce que nous voyons qui parfois peut être différent de ce que nous croyons !

Et les voyages hors de nos repères leur offrent aussi un recul sur leur propre vie d'ado ... d'avant, ou les amènent d'eux-même à relativiser leurs indispensables qu'ils ont toutefois dû mettre de côté pendant notre aventure...On parvient à vivre bien plus léger qu'à la maison. Il n'en reste pas moins que notre "grande" manifeste parfois ses manques de shopping avec ses copines.

​L'avantage des ados c'est aussi de pouvoir les faire participer à l'organisation de quelques balades ou ils peuvent alors mettre leurs goûts en avant et ne pas seulement suivre les parents. Il y aura bien sur les inévitables moments où l'on ne ressent pas tous le même appétit pour une visite ou une marche. Il faut accepter que tout ne fasse pas l'unanimité... même si cela reste le top d'un voyage quand tout le monde ressent le même bonheur en traversant un paysage ou en vivant une expérience hors norme ...

Il faut aussi parfois trouver des idées pour rendre un périple au goût de tous.

Dans un long périple il est aussi important de trouver des pauses où chacun retrouve du temps pour lui. C'est d'autant plus nécessaire si il faut travailler par correspondance comme c'est le cas pour nous.

Crédit photo : Thierry de Les 5 ailleurs Crédit photo : Thierry de Les 5 ailleurs

Greg, Mag, Natasha et Anastasia de Nomads Road

Nous avons commencé à voyager en famille autour du monde avec nos 2 filles « Anastasia  et Natasha» dès leur enfance, elles avaient respectivement 6 et 8 ans quand nous nous sommes lancés dans notre première aventure australienne qui a duré un an et qui depuis s’est transformé en tour du monde au long court. Elles ont actuellement 14 et 16 ans et sont maintenant des adolescentes presque responsables!

Pour nous il y a des avantages et des inconvénients quel que soit l’âge, mais si nous devions définir un âge idéal pour un enfant en voyage de longue durée, ça serait 12 ans.

En-dessous, l’enfant n’est pas encore assez mature et responsable pour participer pleinement au voyage, il a encore besoin de ses parents pour un grand nombre de chose même si il s’émancipe plus rapidement que si il était sédentaire, dixit les rencontres que l’on a fait en voyage. A 12 ans ou en dessous, il a aussi l’avantage de payer demi-tarif, ce qui n’est pas négligeable et doit être pris en compte.

Au-dessus de l’âge 12 ans, il y a les études qui doivent être pris en compte plus sérieusement et qui nécessitent des périodes de calme prolongées ainsi qu’un environnement favorable à la réflexion.  En revanche, plus on va dans l’âge, plus l’enfant participe à la vie de tous les jours, aux orientations du voyage et prend part aux prises de décisions familiales ; l’adolescent est pleinement intégré au voyage. D’ailleurs cet âge idéal a été évalué en famille, chacun a apporté ses plus et ses moins lors d’un débat familiale qui nous a conduit à ce résultat, chose qui aurait été plus difficile à faire avec des enfants en-dessous de 12 ans moins matures et ne prenant pas en compte la globalité des paramètres de la question.

Donc pour en revenir à l’âge idéal de 12 ans que l’on a déterminé à l’unanimité :

- Niveau d’étude assez bas pour permettre de voyager sans trop se soucier des études - Pas assez âgé pour payer plein tarif (transport, activités) - Assez émancipé pour ne plus avoir besoin des parents pour les taches quotidiennes - Trouve un intérêt personnel au voyage

En dessous de 7 ans, il y a peu d’intérêt pour un enfant à voyager, il en gardera que très peu de souvenirs même si ça le rendra un peu plus débrouillard. Pour les parents, ça sera plus difficile car il faudra lui apporter plus d’attention et seront confrontés aux règlements d’accompagnement obligatoire même si l’enfant peut se débrouiller tout seul (ex. accès aux sanitaire dans un camping)

Crédit photo : Nomads Road Crédit photo : Nomads Road
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<