Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieHélèneLauraNathalieLaetitiaLaurianneEmilymeltourMargot

Voyage au Tchad : ma découverte du tchaï, ce thé si parfumé

Marie-M. 17 décembre 2014

Direction le sahara au Tchad, ce grand pays d'Afrique où j’ai eu la chance de passer quelques mois. J'en ramène un calepin fourni de notes et de recettes de cuisine. Grande amatrice de thé depuis un trip dans le Darjeeling en Inde, je viens partager le secret de la préparation du thé « à la tchadienne ». Pour moi l’une des découvertes-clefs de la cuisine locale.

Fans d’eau chaude parfumée, les lignes qui suivent sont pour vous !

© mnn.com

Lors d'une chaude après-midi, je me retrouve chez Al-Afiz pour que sa femme Fatima m’enseigne l’art de préparer le thé. La famille vit dans le village de Ati au sud du Tchad, à quelques kilomètres du lac Fitri. 

Il fait 43°C à l’ombre. Une théière en alu est posée sur un brasier à même le sol dans la cour extérieure de la maison. Nous nous installons sur la natte. " Fais d’abord bouillir l’eau, et laisse là bouillir 5 minutes pour tuer les maladies de l’eau " m'explique Fatima. Si vous reproduisez la recette en France vous venez donc de gagner 5 minutes sur le temps de préparation. 

Elle sort la théière du feu et met, pour un demi-litre d’eau, une poignée de thé rouge (Roiboos) dans la théière. Elle regarde alors le thé doucement s’immerger. Le rooibos est « le thé » pour les Tchadiens, il provient des pays voisins et se vend en vrac sur les marchés. Pas de thé noir ou vert dans cette région du Tchad, seulement ce délicieux thé rouge dépourvu de théine.

La recette

© grampiansorganics.com

La chaleur est harassante au bord du feu, mais je semble être la seule à en souffrir. 

Fatima replace ensuite la théière sur le brasier et sort de son cabas en toile, plusieurs sachets fraîchement ramenés du marché : " Un pain de sucre, 4 ou 5 clous de girofle, 3 morceaux de gingembre séché, 1 bâton de cannelle... il va falloir aromatiser cette eau maintenant ". Je souris, une odeur douce et suave s’échappe de son sac. Cela s’annonce bien ! 

Elle casse le pain du sucre au-dessus de la théière, l’équivalent de 6 morceaux de sucre, et y dépose délicatement les différentes épices.

La dégustation

© Swiatoslaw Wojtkowiak

" Laisses bouillir comme ça 3 minutes, il faut que les saveurs se mélangent  " me précise l'experte. Nous profitons de ce laps de temps pour qu’elle me présente Zahra, sa petite dernière qui nous observait timidement depuis le palier de la maison.

Elle soulève le couvercle de la théière : " regarde la couleur, le thé doit être rouge foncé, là c’est la bonne infusion ". Elle sort la théière du feu et nous sert 3 petits verres. Déjà la vapeur d’eau épicée embaume l’espace. Je tiens le verre à bout de doigts pour éviter de me brûler et goute la précieuse infusion... un véritable délice sucré. 

Fatima et Marie dans la cour de la maison, avant la préparation du thé. © Marie Delhoume


Le Rooibos est un thé rouge originaire d'Afrique du Sud. Il est réputé sur tout le continent pour ses propriétés antioxydantes, ses bienfaits sur les troubles intestinaux et sur la prévention de maladies dégénératives. Il aide également à lutter contre le cancer, le vieillissement cérébral, le cancer et les insomnies. Autant dire que le tchaï du Tchad surprend autant par sa saveur subtile que pour ses bienfaits sur la santé. Vous pouvez vous procurer du Roiboo dans des boutiques spécialisées ou en magasin bio. À vos théières ! 


 

BONUS : Pause fruitée pour voyageurs, 12 fruits que vous devez absolument goûter

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<