Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieHélèneLauraLauriannemeltourMargotEmilyLaetitiaNathalie

Une forêt de pics de calcaire se dresse vers le ciel dans ce parc naturel de Madagascar

Corentin Vilsalmon 2 octobre 2015

Malgré la présence abondante de forêts tropicales à Madagascar, celle qui fascine beaucoup d'explorateurs en tous genres ces derniers temps est différente : Une forêt de pics rocheux, constitués de calcaire, qui se dressent haut vers le ciel.

Cette forêt est située dans la réserve naturelle de Tsingy de Bemaraha, à l'Ouest de l'île. Ce site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO abrite une diversité incroyable : mangrove, une population de lumérien protégée et surtout un relief très particulier ; parmi lequel cette fameuse "forêt" qui s'etend sur une surface de près de 600km².

Des piliers de calcaire qui, au fil du temps et de l'érosion, se sont transformés en pieux acérés qui se dressent jusqu'à 91 mètres au-dessus du sol. Leur aspect plein d'aspérités permet notamment aux plus expérimentés et équipés des alpinistes de grimper sur leurs flancs et d'admirer une vue à couper le souffle.

C'est aussi, si l'on peut le désigner en ces termes, l'une des aires de jeux préférées de la population de lémuriens qui vit dans la région. Leur agilité leur permet de passer d'un épieux rocheux à un autre en toute facilité.

Bien sûr, ce ne sont pas les seuls spécimens de faune qu'il est possible d'apercevoir à cet endroit puisqu'il existe d'ailleurs 11 espèces différentes de lémuriens à proximité, des chauves-souris, iguanes ou aigles.

Malgré son abondance de vie animale, la forêt rocheuse de Tsingy est relativement inhospitalière. C'est d'ailleurs la signification du mot tsingy, qui peut se traduire par "l'endroit où l'on ne peut marcher".

Le photographe Stephen Alvarez, qui a publié ses clichés sur le site du National Geographic, raconte : "C''est une expérience incroyable de voir ça. Les lémuriens s'enfoncent dans la forêt pendant la journée et sautent comme des acrobates sur les épieux escarpés où ils s'asseoient pendant la nuit.

Je n'avais jamais vu un tel paysage. Ma première impression était que c'était encore plus impressionnant que je l'avais imaginé et j'ai su directement que je pourrais faire des photographies fantastiques".

Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Stephen Alvarez / National Geographic
Source :Lostateminor.com
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<