Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieLauraHélènemeltourEmilyLaetitiaLaurianneMargotNathalie

Pendant ce temps-là, 150 dauphins tués aux îles Féroé lors du 2nd grind de la saison

Brice 24 juillet 2015

Quelle tristesse de devoir écrire sur ce genre de choses. Mais il est nécessaire que l'info circule. Ce jeudi, plus de 150 dauphins globicéphales ont de nouveau été massacrés aux îles Féroé au cours du second "grindadràp" (littéralement : « mise à mort des baleines ») de l’année.

Les Hommes sont ainsi pourris. On ne sait plus trop quoi penser. Quand certains oeuvrent au bon rétablissement du monde naturel, d'autres en font de la ratatouille. Vous m'excuserez du terme, mais on parle bien ici d'un véritable massacre. Selon l'ONG Sea Shepherd, qui a dévoilé plusieurs photos et une vidéo : "Quatre volontaires ont tenté de s'interposer avant la tuerie et ont été violemment arrêtés par la police locale sous les applaudissements des tueurs (enfants compris). La marine de guerre danoise a, indirectement, pris part à ce massacre en empêchant le navire intercepteur Bardot de se déplacer", tels sont les mots de l'organisation sur les réseaux sociaux.

Le grind ? Une "chasse traditionnelle" de globicéphales aux îles Féroé. Le 6 juin dernier, 154 globicéphales avaient déjà été abattus sur la plage de Miðvágur, sur l’île de Vágar, au nord-ouest des îles Féroé. La principale méthode autorisée pour tuer les animaux lors d’un grind est le sectionnement de la colonne vertébrale à l’aide d’une lance. L’usage du couteau ne serait permis que dans certaines circonstances particulières, mais celles-ci ne sont pas clairement définies. 

Comment ça marche ? Eh bien les féringiens se lèvent tôt, à 4 heures du matin. Un navire de repérage prévient alors de l'arrivée des mammifères et donne l'alerte, sourire aux lèvres. Des dizaines d'embarcations sont alors mises à l'eau pour dérouter les animaux et les forcer à s’échouer sur la plage. Pendant près de 4 longues heures, des dauphins seront abattus, petits et grands, un véritable bain de sang.

Il faut savoir que les globicéphales sont des animaux particulièrement intelligents, hautement sociaux, et menacés.

Coincés en eau peu profonde, c'est un peu comme si vous aviez conscience que votre mère, frère ou soeur se faisait égorger sous vos yeux, avant d'attendre votre tour. Chacun ressent ainsi la douleur de l'autre. Le tout, sous les regards maladifs d'enfants et adultes, excités comme des puces. Quelle adrénaline. Visez plutôt : 

Je dénonce et je balaye devant ma porte. Ce massacre est d'une tristesse sans nom, c'est évident. Mais je n'oublie pas non plus les autres massacres "silencieux" dont nous sommes aujourd'hui les responsables. Techniques d'abattage, élevages et massacres d'animaux pour leur fourrure, leur peau, ou leur sang. Et j'en passe. Le but ici n'étant pas de jeter la pierre à cette population. Elle fait simplement l'actualité.

En espérant que bientôt, nous pourrons à nouveau nous regarder dans une glace. 

Source :Seashepherd.fr
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<