Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieLauraHélèneNathalieLaurianneEmilymeltourLaetitiaMargot

Le Carlton, le palace légendaire qui sublime la capitale du cinéma

TravelMeHappy 27 octobre 2014

Dans le cadre du premier salon des blogueurs voyage qui s'est déroulé les 18 et 19 septembre dernier à Cannes, nous avons eu l'immense privilège d'être invités deux nuits au Carlton, ce palace légendaire situé sur le mythique boulevard de la Croisette. Deux jours intenses rythmés par des blogtrips thématiques organisés par plusieurs offices du tourisme de la région, des soirées animées, de nombreuses rencontres « blogging », des speed business datings et des conférences, dont la mienne qui portait sur les réseaux sociaux.

Mais revenons en détail sur l'expérience "Carlton", car il faut bien le dire, au delà d'un simple séjour dans un 5 étoiles, il s'agit bel et bien d'une expérience à part entière, à vivre une fois dans sa vie... On est loin des hôtels haut de gamme standardisés, sans âme, que l'on peut avoir l'habitude de fréquenter ci et là. Non, ici on vous parle d'un palace centenaire à l'architecture majestueuse, classé monument historique, qui a traversé les époques et qui a accueilli les plus grands de ce monde.

Intimement lié au monde du cinéma, le Carlton est aussi le symbole incontournable de l’élégance, du raffinement, de l’authenticité et du prestige, le positionnant ainsi comme une véritable icône de l’hôtellerie de luxe.

 

L'expérience commence en fin de matinée dans le cadre de notre blogtrip "Cannes Cinéma" où nous sommes chaleureusement accueillis par Malya Zaim la responsable marketing de l'hôtel, pour une première visite en groupe de l'établissement. Nous en apprenons beaucoup sur l'histoire du Carlton, ses légendes, ses mythes, ses caprices et autres histoires croustillantes...

D’ailleurs voici quelques moments forts de l’histoire du Carlton :

  • L’histoire de la création du Carlton est particulièrement romantique ! Le grand Duc Michel, neveux du Tsar, tomba amoureux de la petite fille du poète Alexandre Pouchkine. Après avoir essuyer un énième refus de la part du Tsar, un choix s’imposait à lui : soit refuser cette union et espérer un jour être à la tête de l’empire, ou se marier avec Sophie de Merenberg et s’exiler de la Russie en perdant tous ses privilèges… C’est ce qu’il fit et s’installa à Cannes avec sa dulcinée. Il dit d’ailleurs : « si je ne peux plus me rendre en Russie, c’est la Russie qui viendra à Cannes »
    Il finança le projet « Carlton » de son ami Henri Ruhl, hôtelier d’origine britannique, qui s’entoura de deux architectes : Charles Dalmas et Marcellin Mayère. Saviez-vous que l’origine du nom « Carlton » vient du scandinave et signifie « homme libre » ?

  • En 1911, seulement une partie du Carlton est achevée, mais il ne ressemble pas encore à la version actuelle. Il était alors collé à l’hôtel de la Plage, puis après le rachat et la destruction de ce dernier, de nouveaux travaux ont été entamés afin d’agrandir le Carlton et lui donner ainsi le style que nous connaissons aujourd’hui.

  • Le Grand duc Michel était à l’origine de la construction du premier cours de tennis en terre battue, sur lequel se sont affrontées Helen Willis et Suzanne Lenglen au cours du « match du siècle »

  • Les deux coupoles surmontant de part et d’autre la belle façade du Carlton sont inspirées des seins de La Belle Otero, célèbre danseuse et comédienne de la belle époque, qui fit tourner la tête de nombreux rois et aristocrates. Elle était même surnommée « la Sirène des suicidés » !

  • C’est à l’occasion du tournage du film « la Main au Collet » d’Alfred Hitchcock, où Gary Grant et Grace Kelly jouent d’ailleurs l’une des scènes les plus mythiques du film, que cette dernière a rencontré le Prince Rainier.

  • La première conférence de la Société Des nations (SDN), aujourd’hui l’ONU, s’est déroulée dans cet hôtel en 1922.
  • Gilles Jacob, président du festival du film de Cannes, séjourne chaque année au Carlton et ce depuis 1979. Il préside également les célèbres dîners d’après projection en compagnie des membres du jury et de journalistes triés sur le volet.
  • Lors du sommet du G20 qui s’est déroulé à Cannes en 2011, Barack Obama a souhaité séjourner dans la suite 523, comme le fit la délégation américaine en 1922 pour la conférence de la SDN.
  • Un célèbre acteur américain a donné des sueurs froides à la conciergerie et aux chasseurs du Carlton en exigeant de boire uniquement une marque de bouteilles d’eau particulière, qu’il a fallut faire venir par jet privé.
  • Une cliente a demandé qu’on lui pose du gazon sur sa terrasse pour le confort de son chien.
  • Sophia Loren, une fidèle cliente, a séjourné au Carlton sous 7 identités différentes.

  • Dans les années 90, c’est au tour de Faye Dunaway de demander des dizaines de litres de lait de chèvre pour prendre son bain

La découverte du palace continue et nous traversons ensuite le hall pour nous rendre au Grand Salon, une très belle salle de style Belle Epoque classée monument historique qui a accueilli entre autre tous les chefs d’Etats à l’occasion du G20. S’en suit un passage au célèbre bar du Carlton, lieu de rencontre des plus grandes célébrités au fil des décennies.

 

Passons aux choses sérieuses, nous partons au 7ème et dernier étage à la découverte des suites les plus mythiques du Carlton. Saviez-vos que chacune d’elles porte le nom d’une étoile du cinéma ? Il y a entre autre la Sophia Loren, la Alain Delon, la Sean Penn, La Sharon Stone, la Uma Thurman, la Sean Connery, et aussi la célèbre Grace Kelly… C’est d’ailleurs celle-ci que nous sommes allés visiter, une merveille…  D’une surface de 278 m2 elle possède deux belles chambres avec deux salles de bain, un salon spacieux soigneusement décoré et une grande terrasse offrant une vue exceptionnelle sur la mer, à perte de vue… J’ai beaucoup apprécié les petits détails de décoration comme les anciennes photos encadrées de Grace Kelly lors du tournage de « La main au collet ». Tout n’est que raffinement, élégance, luxe, au détail près, sans oublier le côté moderne de cette suite, qui a traversé les décennies. Pour info, si vous souhaitez vivre l’expérience Grace Kelly le temps d’une nuit, il vous en coûtera 15 000 € (5 000 € en basse saison)

 

Après avoir également visité la chambre dans laquelle Barack Obama avait séjourné à l’occasion du sommet du G20, nous quittons l’hôtel ; enfin c’est un grand mot, puisque nous avons juste à traverser la Croisette pour nous rendre au restaurant de la plage du Carlton pour un succulent déjeuner en compagnie de Malya ainsi que de tous les blogueurs participant au blogtrip « cinéma ». On se laisse tenter par un tartare de Saumon finement préparé, et pour le dessert nous nous rendons au buffet qui offre un large choix de pâtisseries, et autres gourmandises délicieuses.

S’en suit une mini balade digestive sur la plage, on traine sur le fameux ponton, on rêvasse, l’occasion de se faire quelques petites photos pour marquer le coup et de s’imaginer le temps d’un instant dans les années 50’ et voir Robert Mitchum flirter avec la starlette Simone Silva sur cette même plage…

Nous avons eu l’immense privilège de dormir deux nuits « entre les seins de la Belle Otero » ! Blague à part, nous avons séjourné au 7ème étage dans la chambre 751, une expérience hôtelière absolument unique et inoubliable. La chambre est élégante, très spacieuse, de style Belle Epoque, et donne sur une grande terrasse offrant une vue imprenable sur la baie de Cannes. Et puis il y a cette literie, d’une qualité irréprochable et d’un tel confort…On frôle la perfection ! D'ailleurs au Carlton, tout est dans le détail, rien n'est oublié...

La salle de bain, elle aussi, est spacieuse, une pièce à vivre à part entière ! On y retrouve une grande baignoire, une douche  et tout le confort digne d'un palace de ce type. D'ailleurs l’hôtel offre à ses clients une ligne de produits cosmétiques Hermès. 

Après un bon bain, un petit film calés dans le lit king size, dur de trouver l'énergie de finir ma Keynote pour ma conférence du lendemain... #Workhardplayhard ! Avant de fermer les yeux, on se plonge dans l'histoire du palace à travers cette belle BD dédiée au Carlton. De la matière pour nos rêves :-)

Après une courte nuit régénératrice, on file au sur la terrasse du restaurant de l'hôtel pour savourer un petit déjeuner royal ! Et oui, n'oubliez pas que nous sommes à Cannes, dans un hôtel connu pour sa démesure... Certes le petit déjeuner était exceptionnel, mais il était également accompagné de champagne ! Oui, vous avez bien compris :-) Evidemment on s'est prêté au jeu et rien de tel qu'une coupette pour accompagner des patisseries "maison", qu'en dites-vous ? Ce moment de la journée si important à nos yeux (et ventre) a sublimé notre journée, c'est une expérience à part entière ! D'ailleurs le brunch dominical du Carlton est lui aussi très réputé, un must, et l'on ne manquera pas de s'y rendre à nouveau quand l'occasion se présentera.

Ici se termine l'expérience Carlton... On franchit une dernière fois les portes tambour du Carlton avec un sentiment de nostalgie... Et oui la magie du Carlton a bien fait effet sur nous et le retour à la réalité s'annonce quelque peu difficile... Pendant ces 48 heures, on se sentait dans un univers absolument unique au monde, baignés dans les légendes et les mythes de ce palace féérique, acteur incontournable du festival du film... Nul doute qu'il remporte la Palme d'or !

Thibault

Source :Travel-me-happy.com
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<