Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieHélèneLauraEmilyLaurianneNathaliemeltourMargotLaetitia

Vous avez prévu de faire un trek prochainement ? Mes conseils pour avoir des pieds d'aciers

Marie-M. 29 mars 2015

Cette année vous avez decidé de faire rimer vacances avec randonnée. Gravire le Kilimanjaro, escalader l'himalaya, atteindre le sommet du Machu pichu (ou tout simplement rendre visite à Tante Suzette dans son gîte-étape des Pyrénées) : votre objectif est fixé.

Il faut maintenant penser à sa préparation. Des chaussures blessantes, des ampoules etc., nombreux sont les aléas qui peuvent transformer votre douce randonnée en une marche en enfer. Voici donc des astuces de professionnels pour avoir des pieds d'acier et s'engager sur les sentiers en toute sérénité.

Les astuces de prévention

enviedemarcher.com

Soyez préventifs ! Comme souvent, une bonne préparation s'avère des plus efficaces pour lutter contre les "bobos" en tout genre. Si vous êtes novice et que vous partez sur une randonnée de plusieurs jours, suivez ces conseils de préparation. Vos journées n'en seront que plus belles ! 

Préparer la peau de ses pieds

Les randonneurs avisés ou trailers chevronnés vous le diront à l'unanimité, "pour éviter les blessures et ampoules, il faut renforcer, préparer la peau de ses pieds". Le concept est d'affermir les parties sensibles du pied pour les rendre plus épaisses, puis de les assouplir dans un deuxième temps. Pour des randonnées de longues durées on peut commencer la préparation de la peau des pieds jusqu'à trois semaines l'avant le grand départ.

Pour ce faire, deux étapes : 

 le tannage : baigner vos pieds dans un eau tiède avec du jus de citron. L'action acide du citron va forcer la peau à se protéger et donc à s'épaissir. Certains utilisent aussi de la bétadine qu'ils badigeonnent en couche épaisse. Des marques spécialisées proposent également des produits de tannage. 

• l'assouplissement de la peau :  masser vos pieds avec des crèmes hydratantes (karité, crèmes hydratantes spéciales pour les pieds) dans le but d'attendrir la peau devenue ferme sous d'action du tannage.  

Après plusieurs répétitions, vous obtiendrez une peau de pied prête à endurer des heures de marches : souple et solide à la fois.

Astuce bonus : utiliser du talc dans ses chaussettes.

C'est une astuce vieille comme le monde ! Appliquer du talc en poudre sur voss pieds avant de mettre vos chaussures. Le talc a un pouvoir absorbant et séchera vos pieds. L'humidité étant l'une des causes de l'appartion d'ampoules, vous voilà en partie sauvé.

Bien choisir son matériel

Lors de longues randonnées, nos pieds sont sollicités plus que de coutume. Etre bien équipé est donc primordial. Prenez donc le temps de choisir votre matériel en fonction du type de randonnée, de la durée de celle-ci et du climat.

Choisir correctement ses chaussures

C'est la consigne de base, le point essentiel pour toutes personnes souhaitant gravir des sommets. Parce que chacun à une morphologie plantaire différente, le choix devra être fait minutieusement et auprès d'un vendeur-conseiller. Les chaussures doivent être adaptées au pied, sans zone de compression. Contrairement aux chaussures de ville, il faudra penser à prendre une pointure  au dessus (ou plus).  En effet, lors des longues descentes, le pied vient souvent taper dans la chaussure et blesse les orteils. C'est une blessure courante accompagnée du noircissement des ongles.

Lacer ses chaussures correctement

Cela parait être un détail et pourtant ! Un laçage trop lâche permettra à votre pied de bouger dans la chaussure et donc de s'échauffer, alors qu'un laçage trop serré créera des zones de frottement, et donc l'apparition d'ampoules. Il ne faut donc pas hésiter à réajuster ses lacets tout au long la randonnée, selon le gonflement du pied, le dénivelé etc.

Choisir ses chaussettes.

Certains vous diront de banir les chaussettes en coton car elles absorbent la transpiration et ne l'évacuent pas. Tout dépend donc du type de trek de prévu. Il existe des chaussettes de randonnée spéciales comportant des renforcements au talons et dont les coutures sont plates pour éviter les blessures. Dans tous les cas, prenez plutôt des chaussettes semi-montantes ou montantes, qui ont l'avantage de protéger vos chevilles.

Utiliser des guêtres.

Leurs utilités sont multiples :

- elles évitent que des caillous, du sable, ou encore de la neige n'entrent dans vos chaussures. C'est souvent le cas lorsque vous randonnée en short ou avec des chaussures basses. Cela l'imite l'appartition d'ampoules dûes aux frottements entre la peau et un corps étranger ;

- elles empêchent l'eau de venir mouiller vos chaussures en ruisselant le long de votre pantalon (ou mollet si vous êtes en short), ou encore lors du passage de hautes herbes ou boues ;

- elles font un écran de protection contre les agressions extérieurs : ronces, branchages etc. 

Les gestes utiles pendant la randonnée

futura-sciences.com

Qui n'a jamais attendu d'être au sommet ou en pause déjeuner pour ôter ses chaussures alors que cela faisait déjà un moment que vos pieds criaient le martyr ? Souvent, c'est déjà trop tard et la descente ne sera pas vraiment réjouissante. Quatres petits conseils donc à suivre pendant la randonnée.

Réagir dès l'apparition d'une douleur

L'apparition d'ampoules se fait généralement bien sentir. Difficile de passer à côté. Dès la première sensation d'échauffement prenez donc le temps de vous arrêter pour inspecter les prémices du dégat. Vérifier qu'il n'y ait pas de débris dans votre chaussure. Essayez de déserrer vos lacets si vos pieds sont gonflés ou inverser vos chaussettes de pieds si le mal vient d'une couture.

Profitez des pauses pour ôter chaussures et chaussettes

Les pauses sont l'occasion de refroidir, d'aérer et de sécher vos pieds. Pensez à emporter avec vous une petite serviette si besoin. Si vos pieds sont gonflés n'hésitez pas à les plonger dans une rivière, dans la mesure où vous avez de quoi les sécher correctement par la suite. Cela permettra de les refroidir, de soulager les échauffements et de réduire le gonflement.

Priorité aux pieds au sec !

Si vos chaussures ne sont pas imperméables, ôtez-les lors de la traversé d'une rivière. Séchez vos pieds et repartez dans des chaussettes et chaussures séches ! Vos pieds vous remercieront ! Bien qu'avoir les pieds mouillés n'est pas gênant sur une courte durée, cela devient problématique lorsqu'il commence à friper et qu'apparaissent des ampoules. Si vos chaussettes sont trop humides et que vous en avez de rechange, changez-le pour une paire sèche et propre. Vous pouvez faire sécher votre paire humide sur le sac s'il fait beau.

Panser les futures plaies

Si vous repérez une rougueur, une irritation ou début d'ampoule, c'est le moment de sortir le sparadrap ou les pansements spéciaux (type Compeed) !  Cela ne sert à rien d'attendre. 

Un pense-bête kit ampoule :

- pansements Compeed ;

- chaussettes de rechange ; 

- petite serviette ;

- sparadrap ;

- un fil et une aiguille (s'il est trop tard et que l'ampoule doit être percée).

N'oubliez pas avant de partir de vous munir d'une carte IGN, d'une bonne boussole et d'eau. 

 

BONUS : Quelques parcours mythiques !

• Le GR 20 en Corse ;

• Le Pacific Coast Trail. Vous savez, celui que réalise l'héroine du livre (et maintenant du film) "Wild";

• Inca Trail. Passant par le Machu Pichu au Péru, c'est le trek plus célébre d'Amérique du sud.

 

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<