Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieHélèneLaurameltourLaetitiaEmilyLaurianneNathalieMargot

En Mongolie, on chasse avec des aigles. A la rencontre des chasseurs Kazakh

David 28 avril 2014

La Mongolie, ce pays d'Asie coincé entre les deux puissances que sont la Russie et la Chine, est un pays qui vit au rythme de ses traditions, loin, très loin de la mondialisation et du monde qui fonce à toute allure vers le futur, en oubliant parfois le présent.

Pays de légendes, il est une pratique qui n'a pourtant rien d'une légende : La chasse avec des aigles.

Le relief montagneux et l'aridité de ses terres fait, ou contribue au fait qu'un tiers de la population est nomade. Alors, il a fallu s'adapter pour vivre, et la population Kazakh, minorité très présente en Mongolie, a développé au fil des générations la tradition de la chasse par les aigles, une pratique pour eux essentielle dans leur quête constante d'harmonie avec la nature. Le photographe Ashen Svidensky est parti à leur rencontre lors d'un voyage à Ulgii, en Mongolie.

03978803-57a3-4c9e-bc76-bc266c6982cd_medium-

Après de longues recherches, il a rencontré Irka Bolen, un jeune garçon de 13 ans en plein apprentissage de la chasse.

9ca2b054-55fe-45bd-accd-8333926cf37e_medium-3d75d737-cbc8-4a69-a75e-ac72f67ebd64_medium-

Dans les traditions, à partir de 13 ans, un jeune garçon est supposé être assez fort physiquement pour supporter le poids d'un aigle adulte. C'est donc son père qui se charge de sa formation.

6efe6919-d722-49ae-8fd5-0f1d5a10f80e_medium-

Asher Svidensky est ensuite parti à la recherche du plus jeune chasseur qui ait jamais vécu en Mongolie.

288e4bea-aee3-4cd8-a360-8bd37a5b38e0_medium-

C'est là qu'il a trouvé Bahak Birgen, 14 ans et qui avait entamé son apprentissage à seulement 8 ans.

36fd6562-dada-4de7-99fa-0ef68bc14271_medium-

Il était le plus jeune Kazakh a recevoir le titre honorifique de "Eagle Hunter".

e992198a-79f2-4b76-82dd-249a5dbd59bf_medium-

Traditionnellement, on capture les aigles assez tôt pour pouvoir leur apprendre les techniques de chasse.

21785433-3f63-4e10-b76b-673f966a6e4b_medium-

Huit ans plus tard, le chasseur amène son aigle au sommet d'une montagne, lui donne un mouton égorgé en guise d'offrande et de remerciement, puis laisse partir l'aigle pour ne plus jamais le voir...

13999606-8918-4532-ba15-5d63fb5e3846_medium-

Cela représente pour l'aigle l'assurance d'avoir une longue descendance qui pourra perpétuer la tradition.

d75ff3a8-d444-4a4a-b06a-358b1a93b9c5_medium-

Source et crédits photos : Ashen Svidensky

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<