Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieLauraHélèneNathalieLaurianneEmilymeltourLaetitiaMargot

Petit guide des vins australiens

Nathalie 31 décembre 2013

Oui, l’Australie est terre de vin. La bière et le cidre sont sur la majorité des tables mais la tradition du verre de vin est pourtant bien ancrée au pays des kangourous. Réservée auparavant aux élites, le vin s’est démocratisé et a conquis la majorité des foyers « aussies ». On vous proposera donc un verre de Shiraz (aussi appelé Syrah en France) ou de Sauvignon Blanc avec le barbecue. Un verre de quoi ? Pas de panique, voici un décryptage des us et coutumes vinicoles australiens.

Pas vendangé de la dernière pluie

L’histoire vinicole australienne n’a que 200 ans mais elle se targe d’avoir les plus vieux ceps du monde. Les ceps du South Australia ont échappé à la phylloxera. Les australiens ne rigolent pas du tout avec ces terrains ; il est interdit de marcher entre les vignes, j’ai vu les panneaux de mes yeux et presque entendu le chien d’un fusil se bloquer en signe de mise en garde.

Photo: Nathalie Astruc Photo: Nathalie Astruc

La dégustation

Le vin se déguste au verre ou la bouteille. J’ai aussi vu des demi-bouteilles mais c’est plutôt rare.

Les bars à vin se sont étendus : Sydney, Melbourne, Adélaïde, Brisbane et Hobart. Mais vous pouvez bien sûr déguster du vin au restaurant, bar ou pub ! Petite particularité australienne : vous pouvez emmener votre propre bouteille de vin au restaurant. Pour cela, vérifiez bien que l’établissement soit BYO (« Bring Your Own » traduit par Emmenez-le vôtre).

Une anecdote : on peut acheter et déguster un verre de vin, tout comme la bière d’ailleurs, dans les salles de cinéma ! Un verre de rouge et un film d’action : c’est possible ! Quelque chose d’impensable en Europe.

Attention, tout comme en France, on ne peut pas se balader avec une bouteille d’alcool ouverte sur la voie publique ; c’est interdit par la loi. Elle doit obligatoirement avoir un bouchon.

Photo: Nathalie Astruc Photo: Nathalie Astruc

L’achat

Attention, on ne trouve pas les vins en rayon de supermarché. Il s’achète dans les magasins spécialisés. Il existe des petits cavistes ou des sortes de supermarchés dédiés à l’alcool. On peut douter de la qualité du vin en cubitainer mais ici, un bon vin de table peut se trouver en cubitainer.

On peut se sentir complément perdu dans les rayons des magasins d’alcool. Les vins sont souvent classés par cépage et par région.

Les principaux cépages sont :

Rouges : Shiraz, Tempranillo, Cabernet Sauvignon (Cab Sav’), Pinot noir. Blancs : Riesling, Chardonnay, Sauvignon Blanc (Sav’ Blanc), Sémillon Rose : Nebbiolo Pétillants : Moscato Mousseux (car l’appellation Champagne est une AOP) Sparkling wine : Pinot noir,  Meunier

Le bouchon, toute une histoire

Le bouchon de liège n’est pas vraiment coutume en Australie. Le bouchon à vis, celui qui nous rappelle le vin de cuisine, est maître des tables locales. Ce serait même une invention australienne ! Même dans le milieu de la restauration, certains membres du personnel ne savent pas ouvrir une bouteille avec un bouchon de liège. Les Australiens vous garantiront un vin non-bouchonné à 100%. Et dommage pour le festif « pop » des bouchons de lièges !

Les régions

Voici les principales régions productrices de vin en Australie.

South Australia : Barossa, Mc Laren Vale Victoria : Yarra Valley, Rutherglen Western Australia : Margaret River New-South Wales : Hunter Valley Queensland : Stanthorpe Tasmanie : toute l’Ile

Photo:  Kristen Jensen / Creative Commons Photo: Kristen Jensen / Creative Commons

L’exception australienne, le mousseux rouge

Les Australiens aiment les innovations telles que le mousseux Shiraz. De très grandes maisons telles que Chandon dans la Yarra Valley et Peter Lehmann dans le South Australia ont conçues leurs Shiraz mousseux.

J’ai goûté deux fois et personnellement, je n’arrive pas à m’y faire. J’aime beaucoup les rouges pétillants italiens mais celui-ci est très particulier. Mais c’est une expérience à tenter.

Un champion de l’export, un marché intérieur déséquilibré

L’Australie exporte des billions de litres de vin au niveau mondial, notamment en Europe. Cependant, le marché local est réduit à peau de chagrin. Il est assez paradoxal de trouver des vins français et d’Amérique du Sud moins chers que des cépages locaux. Les vins locaux peuvent parfois atteindre 2 à 3 fois le prix d’un vin importé !

Les vins australiens raviront les amateurs et spécialistes ; la variété et les nuances locales valent le détour. Que ce soit dans les bars branchés des grandes villes ou dans les vignobles reculés, tentez l’aventure !

Photo: Nathalie Astruc Photo: Nathalie Astruc
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<