Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieHélèneLauraNathalieLaetitiaLaurianneEmilymeltourMargot

Traverser l’Australie : 40h à bord du légendaire train Indian Pacific

Johan LeBackpacker 20 mars 2014

Si vous suivez mes aventures sur VoyagerLoin, vous savez que je suis actuellement en Australie pour une durée d’un an, dans le cadre d’un tour du monde de plusieurs années (lire ma dernière aventure : 2 jours sur Kangaroo Island, la perle de l’Australie).

Nous sommes début mars, et dans deux jours, un ami arrive tout droit de Belgique pour passer 5 semaines avec moi sur la côte ouest australienne. Petit problème : je suis à Adélaïde, soit à près de 3000km de Perth, la ville la plus isolée du monde et capitale de l’état du Western Australia. Mon plan initial était de rejoindre Perth en auto-stop, mais quelques aventures non-programmées ont fait leur apparition (comme ma plongée avec le grand requin blanc), ce qui m’a obligé à retarder mon départ. Bon, je ne vous cache pas non plus que ma mère était à moitié chaude de m’imaginer traverser en stop le désert australien, plus communément appelé la Plaine de Nullarbor (littéralement : sans arbre). Elle m’a donc poussé à prendre le train, chose que je ne regrette absolument pas.

C'est parti pour 40h de train à travers presque 3000km ! C'est parti pour 40h de train à travers presque 3000km !

Depuis tout petit j’aime les trains. Je les ai toujours associés au voyage et à la liberté. J’ai d’ailleurs longtemps envisagé d’acheter le fameux billet Inter Europe pour parcourir le vieux continent, mais ma précédente vie d’étudiant m’en a empêché. Le TransSibérien est depuis toujours un de mes plus grands rêves. Bref, j’aime les trains. Et ça tombe bien, l’Australie compte 2 lignes légendaires : The Ghan, traversant le pays du nord au sud (Darwin-Adélaïde), et The Indian Pacific, traversant le pays d’ouest en est (Perth-Sydney). Cette dernière possède d’ailleurs la plus longue ligne droite de chemin de fer au monde, en plein Nullarbor (plus de 470km).

La plaine de Nullarbor La plaine de Nullarbor

N’ayant absolument pas les moyens de me payer un ticket de train, j’ai donc contacté la compagnie Great Southern Rail en qualité de blogueur sur VoyagerLoin, afin de leur proposer de partager mon expérience sur le site en échange d’un billet gratuit. Et quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’ils m’ont répondu par l’affirmative, allant même jusqu’à m’offrir un ticket en Gold section ! Un simple billet étudiant Adélaïde-Perth coûte 418$ (270€) en Red Section (équivalent 3ème classe), tandis qu’un billet normal coûte  553$ (360€), toujours en Red Section. Inutile d’entrer dans les détails des prix des classes supérieures, qui dépassent tous les 1500$ (1000€) pour Adélaïde-Perth, et 2100$ (1350€) pour Sydney-Perth. Sachez cependant qu’il existe un billet à 495$ (322€), le Rail Explorer Pass, qui permet de voyager de façon illimitée avec les 3 trains de la compagnie (The Ghan, The Indian Pacific, The Outback) sur une durée de 3 mois (durée de 2 mois à partir du 1er avril 2014). Cette solution s’apparente clairement comme étant la plus avantageuse pour voyager sur de longues distances en Australie.

En tant que « special guest », j’ai donc eu droit à ma cabine privée pour 2 personnes qui comprend douches et toilettes, couchette, prises électriques, petite tablette pour travailler, et même un coffre-fort pour les riches australiens qui voyageraient avec leurs bourse remplie d’or. Rester dans ma cabine ne m’intéresse que très peu, je pars donc rapidement à la découverte des différents wagons et de mes nouveaux voisins pour les prochaines 40h. Je découvre très vite que la moyenne d’âge dans la section Gold doit approcher les 65 ans, mais cela ne m’empêche pas d’entamer la discussion avec certaines personnes.  C’est ainsi que j’ai rencontré Roy, 89 ans, qui voyageait avec son amie Nancy, 84 ans. Elle, veuve, et lui marié à une femme placée dans un asile, il m’a avoué qu’il espérait passer du bon temps avec sa compagne de voyage, d’autant qu’ils partageaient la même cabine ! Des histoires de ce genre, j’en ai entendues à chaque repas durant mon trajet.

Le wagon Lounge de la Gold et Platinum Section Le wagon Lounge de la Gold et Platinum Section Nancy et Roy ont sans doute passé une excellente soirée :) Nancy et Roy ont sans doute passé une excellente soirée :)

En parlant de repas, le fait d’être en Gold section donne accès au wagon-restaurant étoilé, où la nourriture était juste à tomber par terre. Crabe bleu, caviar rose, steak de kangourou, … sans parler de la carte des vins qui était sans doute la plus chère que j’ai eu la chance de goûter. Bref, pour les amateurs de bonne nourriture, et pour ceux qui en ont les moyens, la Gold Section vaut le détour !

Admirez la vue et choisissez votre repas du jour Admirez la vue et choisissez votre repas du jour Ce n'est pas tous les jours que l'on mange de l'agneau dans un train Ce n'est pas tous les jours que l'on mange de l'agneau dans un train

Voulant tout de même voir un peu plus de jeunes voyageurs durant mon séjour, j’ai été passer quelques heures dans les wagons de la Red Section. Là, j’ai fait la connaissance de certains français qui en ont profité pour partager avec moi leurs impressions. Certes, le confort n’était pas au maximum (simple siège inclinable), et ils devaient se contenter des sandwiches qu’ils avaient emporté avec eux, mais l’ambiance dans le wagon était plutôt sympathique. Damien, guitare sous le bras, faisait passer le temps en jouant quelques morceaux pour ses voisins de wagon, tandis que d’autres profitaient du paysage complètement atypique.

La Red Section La Red Section Damien fait passer le temps en jouant de la guitare Damien fait passer le temps en jouant de la guitare

Entre Adélaïde et Perth, on ne peut pas vraiment dire que la vue change beaucoup, mais elle a le mérite d’être unique. Des centaines de km de plaines sans végétation qui font ensuite place à des centaines de km de plaines de « bush » comme on dit ici. Chaque lever et coucher de soleil reste à couper le souffle, et les deux uniques arrêts que nous faisons nous plongent dans une ambiance de western américain. Cook et Kalgoorie sont les deux « villes » où le train s’arrête pour faire le plein de diesel. La première est perdue en plein milieu du désert, et seules 5 personnes y vivent. Ambiance glauque garantie. La deuxième par contre compte plusieurs milliers d’habitants, tous pour la plupart ouvriers dans l’immense mine d’or qui fait vivre la ville. Tous les passagers de la section Gold ont d’ailleurs eu droit à une petite visite guidée de la ville… en car (personnes âgées oblige !). Durant 3h, j’étais donc pris au piège dans un bus qui roulait à du 10km/h, et dont le conducteur décrivait absolument tout de la ville, du boulanger à l’église, en passant par le bordel du coin. Absolument inintéressant, d’autant plus que l’excursion avait lieu entre 20h et 23h en pleine obscurité !

Petit stop dans la ville de Cook Petit stop dans la ville de Cook La vue est à chaque fois à couper le souffle La vue est à chaque fois à couper le souffle Coucher de soleil depuis ma cabine Coucher de soleil depuis ma cabine   Pris au piège dans une excursion pour personnes âgées Pris au piège dans une excursion pour personnes âgées Bienvenue dans la ville désertique de Cook: 5 habitants Bienvenue dans la ville désertique de Cook: 5 habitants

Ma conclusion de ce voyage inédit est plus que positive. Certes, le fait d’avoir réalisé un rêve a pas mal joué sur mon impression générale, mais pour ceux qui comme moi aiment voyager lentement, prendre le temps d’observer les paysages, rencontrer des gens et partager des histoires, la solution de traverser l’Australie avec l’Indian Pacific s’avère être très intéressante. D’autant plus lorsque vous profitez du billet Rail Explorer Pass  ! A bon entendeur :)

Les couloirs des wagons de la Gold Section Les couloirs des wagons de la Gold Section
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<