Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieLauraHélèneLaurianneLaetitiaEmilyMargotNathaliemeltour

Roadtrip sur la côte ouest australienne : plages turquoises, sable blanc et couchers de soleil multicolores

Johan LeBackpacker 11 avril 2014

Si vous suivez mes aventures sur VoyagerLoin, vous savez que je suis actuellement en Australie pour une durée d’un an, dans le cadre d’un tour du monde de plusieurs années (lire ma dernière aventure : Roadtrip sur la côte ouest australienne : Nager avec des dauphins sauvages).  Accompagné de 3 compères (un belge, un allemand et un anglais), j’ai parcouru plus de 13.000km en voiture sur la côte ouest australienne, de Perth à Darwin en passant par Alice Springs.

C’est dans un break de marque Holden (nom australien de la marque Opel), loué chez Travellers Autobarn, que j’ai pu découvrir la région la plus sauvage d’Australie. La côte ouest est en effet réputée pour être bien moins touristique que la côte est, remplie de backpackers venus pour faire la fête et boire des bières. La côte ouest, quant à elle, correspond plus à la véritable idée que les gens se font de l’Australie : d’immenses espaces vierges, des routes longues de plusieurs milliers de km, des kangourous, de la terre rouge, des aborigènes, des plages de sable blanc et des parcs naturels à couper le souffle. C’est pour tout cela que j’ai préféré passer plus de temps à l’ouest du pays plutôt qu’à l’est, que je visiterai tout de même durant l’hiver australien, entre juillet et septembre.

Notre break Travellers Autobarn dans le désert des Pinnacles Notre break Travellers Autobarn dans le désert des Pinnacles

Après avoir pleinement profité de la Geographe Bay, nous arrivons du côté de Margaret River, région réputée pour ses vignobles. La plupart des maisons proposent une dégustation gratuite, l’occasion de goûter enfin du bon vin en Australie (les backpackers ont tendance à s’enivrer de goon, ces cubis de 5L de vin de supermarché à 3$/litre). Pas le temps de trainer trop longtemps, d’autant que les contrôles d’alcoolémie sont courant dans la région, que nous reprenons la route vers le D’entrecasteaux National Park. D’incroyables forêts d’eucalyptus géants illuminées par les rayons du soleil nous accompagnent pour une centaine de km. Ces arbres méritent réellement un arrêt tant ils sont immenses et impressionnants.

Une colonie de kangourous près de Margaret River Une colonie de kangourous près de Margaret River Les eucalyptus géants de Caves Road Les eucalyptus géants de Caves Road menant au D'Entrecasteaux National Park

Entre ce parc et Albany, notre dernière destination avant de remonter vers le nord, il n’y a pas énormément de choses à voir si ce n’est la resplendissante Greens Pool du William Bay National Park, près de la petite ville de Denmark. Malheureusement le temps n’était pas de la partie pour nous, mais la plage qui se dressait devant nous n’en était pas moins renversante. Des rochers sortis de nulle part se dressant au milieu de l’océan brisent les vagues qui grimpent alors jusqu’à 10m de haut. Malgré le ciel nuageux, l’eau était incroyablement turquoise, et si il n’y avait pas autant de vent, j’aurais très certainement été piquer une tête. Peu de gens s’arrêtent dans la région et connaissent cet endroit, ne le manquez sous aucun prétexte !

JOH_0555 La magnifique Greens Pool près de Denmark, à ne manquer sous aucun prétexte Greens Pool Greens Pool

Nous arrivons enfin à Albany, point le plus au sud de notre road trip. Juste le temps de se laver dans une douche publique, de faire le ravitaillement de nourriture, et nous reprenons la route jusqu’à Perth, où nous arrivons déjà en fin de journée. Ca y est, nous venons de boucler nos 1000 premiers km en 5 jours. Maintenant, en avant toute vers le nord du pays, où la saison humide (le wet) vient tout juste de prendre fin, laissant place à la saison sèche (le dry).

Plage d'Albany Plage d'Albany

De Perth à Geraldton (la plus grande ville entre Perth et Darwin) s’étendent les Sunset et Turquoise Coast. Comme leurs noms l’indiquent, des plages de sable blanc et aux eaux magnifiques vous attendent sur plus de 400km. Pour cela, il faut  emprunter la toute nouvelle Indian Ocean Drive et non la Great Northern Highway qui s’étend à l’intérieur des terres. Des villes comme Two Rocks, Lancelin et Jurien Bay sont incontournables en termes de plage de sable blanc. D'ailleurs, tout le long de la route, vous aurez la chance de voir d'immenses dunes de sable vous suivre sur de nombreux km.

Dune de sable blanc le long de l'Indian Ocean Drive Dune de sable blanc le long de l'Indian Ocean Drive La Turquoise Coast porte plutôt bien son nom La Turquoise Coast porte plutôt bien son nom

Non loin de là se trouve le célèbre désert des Pinnacles. Là, vous pourrez observer des milliers de formations calcaires qui atteignent jusqu’à 5m de haut.  C’est à cet endroit bien précis que j’ai eu la chance d’assister à un spectacle peu ordinaire : le coucher de soleil à l’ouest en même temps que le lever de pleine lune à l’est. Complètement surprenant, et c’était sans compter sur toutes les couleurs de l’arc-en-ciel présentes dans le ciel. Sans conteste un des plus beaux couchers de soleil qui m’ait été donné de voir !

JOH_0828 Le désert des Pinnacles avec en prime le lever de la pleine lune Un des plus impressionnants couchers de soleil qui m'ait été donné de voir. Un des plus impressionnants couchers de soleil qui m'ait été donné de voir.

Après une petite pause dans la ville de Dongara-Port Denison le jour de la St Patrick pour y boire une bière fraîche dans un pub irlandais, nous avons repris la route vers Kalbarri, ville connue notamment pour son parc national aux canyons spectaculaires ainsi que pour ses plages idylliques idéales pour le snorkeling. En chemin, nous nous arrêtons au Hutt Lagoon, l’un des rares lacs roses d’Australie. Stop obligatoire pour se rapprocher au plus près de ce phénomène salin et tenter de marcher sur le lac. Difficile d’aller très loin tant ce lac est en fait formé principalement d’un mélange de sel et de boue. Cela dit, l’expérience reste inoubliable.

On ne marche pas tous les jours sur un lac, et encore moins un lac rose ! On ne marche pas tous les jours sur un lac, et encore moins un lac rose !

Enfin à Kalbarri où l’on commence vraiment à ressentir la vraie chaleur tropicale. La petite pluie de début de soirée fait un bien fou et l’on reste pieds et torse nus pour se rafraichir un coup. Avec la chaleur tropicale arrivent également les mouches. Elles nous suivront sur plus de 2500km, et croyez-moi, elles peuvent vous rendre fou. Un bon conseil, dès que vous arrivez au visitor centre de Kalbarri, achetez pour 6,5$ seulement un filet facial anti-mouches. Vous bénirez nuit et jour cette invention divine qui vous évitera bien des petages de cable ! Les mouches sont absolument partout entre Kalbarri et Port Hedland, et elles ont le don de se faufiler là où ça vous ennuie le plus : yeux, oreilles, narines, bouche, … Malgré tout, ne les laissez pas vous énerver et tentez de rester calme, au risque de mettre une mauvaise humeur dans le groupe. Et puis c’est un bon exercice de self-control avant l’arrivée des moustiques dans le nord !

Je n'avais pas de filet anti-mouches le premier soir à Kalbarri, j'ai du improviser Je n'avais pas de filet anti-mouches le premier soir à Kalbarri, j'ai du improviser

Ne manquez absolument pas le Kalbarri National Park, ses canyons et sa célèbre Nature’s Window. Si vous vous sentez d’attaque, faites la randonnée de 8km (boucle de 3 à 5h) qui vous emmènera au fin fond des canyons, en plein dans les gorges. Ne négligez pas l’eau, emportez-en au minimum 2L par personne ! Les températures atteignent facilement 40 à 50°C dans les gorges, et je vous promets que faire la rando avec seulement 1,2L d’eau sur soi, c’est éprouvant. William et moi l’avons tout de même bouclée en 3h30, mais on était vraiment en opération de survie lorsqu’il s’agissait de s’hydrater un peu.

La magnifique Nature's Window du Kalbarri National Park La magnifique Nature's Window du Kalbarri National Park

Avant de monter vers la magnifique Shark Bay, allez faire vos premiers essais de snorkeling aux Blues Holes, à quelques km à peine du centre-ville de Kalbarri. Parole de débutant de snorkeling, vous serez tout excité de voir vos premiers poissons nager dans des eaux cristallines. Une belle mise en bouche avant d’arriver sur la Coral Coast, de Shark Bay à Exmouth, qui fera l’objet d’un prochain article :)

Les Blue Holes de Kalbarri, idéal pour le snorkeling Les Blue Holes de Kalbarri, idéal pour le snorkeling
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<