Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieHélèneLauraEmilyLaurianneNathaliemeltourMargotLaetitia

Une campagne de sensibilisation nous invite à partir en Tunisie

Brice 1 juillet 2015

"Chers amis, Après la tristesse et le choc vient le temps de la réflexion et des interrogations. Et l'interrogation qui m'est venue est la suivante "Comment puis-je aider, ne serait-ce qu'un peu, mon beau pays qui agonise ?" J'ai immédiatement pensé "communication de crise" et j'ai donc essayé de mettre en image ce que j'imaginerais comme message susceptible de parler à nos amis du monde entier. La question est venue simplement "Vous cesseriez de visiter Paris, New York ou Londres après les attentats qu'ils ont subi ?" Ce message est un appel au soutien à la Tunisie qui, je l'espère, sera partagé au maximum afin qu'il puisse toucher un maximum de personnes car nous en avons besoin plus que jamais.

Merci, et vive la Tunisie, terre de paix."

Quelques jours après l’attentat qui a fait 38 morts à Port El Kantaoui, Selim Ben Hadj Yahia, Tunisien, réagit par une campagne de communication sur les réseaux sociaux.

La Tunisie agonise, et le tourisme, qui porte ce beau pays depuis de nombreuses années, semble compromis. Nombreux sont celles et ceux qui craignent son effondrement. Parce que, au-delà de l’aspect plaisir, on visite (pour la plupart) un pays car on a confiance en les autorités de celui-ci. C’est un peu le problème qui guette la Tunisie. Un pays déjà ébranlé par l’attentat du musée du Bardo, où 21 personnes avaient trouvé la mort le 18 mars 2015.

Le problème semble très injuste, et sur les réseaux sociaux, les campagnes d’internautes qui appellent à ne pas boycotter la Tunisie se multiplient. L'une d'elles, orchestrée par un jeune Tunisien directeur d’une agence de communication basée à Tunis, nous interroge de la façon suivante : "Vous cesseriez de visiter Paris, New York ou Londres après les attentats qu’ils ont subi ?" 

World Trade Center, septembre 2001

Londres en juillet 2005

Paris en janvier 2015

En trois jours, le statut imagé de Selim aura été liké près de 2000 fois, partagé 3000 et accompagné d’une centaine de réactions et beaucoup de soutien. Une campagne symbolique pour un pays qui traverse une instabilité politique et qui a besoin de consolider sa transition démocratique.

Selma Elloumi Rekik, ministre du tourisme de la Tunisie, souligne que l’attentat de Sousse pourrait faire perdre plus de 450 millions d’euros en 2015 à la Tunisie. Dans ce pays où le tourisme emploie directement et indirectement plus de 400 000 personnes et assure près de 7 % du PIB. On a connu mieux comme situation. Mais la Tunisie va se relever. Elle doit se relever. 

L'histoire n'est pas nouvelle. Après les attentats du 11 septembre, New York avait connu une chute de sa fréquentation pendant près de trois ans, avant de mieux rebondir et d’atteindre des records en 2010. Pour Londres et Paris, même constat, de nombreux visiteurs étrangers ont ainsi plié bagages. 

La Tunisie va rebondir, même si elle doit mettre plus de temps.

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<