Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneTravel Me HappyAmandineBMarieHélèneLauraLauriannemeltourMargotEmilyLaetitiaNathalie

Forest Man : il plante une forêt de 500 hectares à lui tout seul et montre l'exemple

Brice 21 juillet 2014
Son nom ne vous dis peut-être rien, et pour cause, Jadav Payend fait parti de ces gens dont on parle peu,mais qui agissent pour le monde. A lui tout seul, cet humble monsieur a fait pousser une vaste forêt sur un banc de sable de 550 hectares situé au milieu du fleuve Brahmapoutre. Le site compte aujourd'hui plusieurs animaux en voie de disparition, dont au moins cinq tigres (une femelle a eu deux petits récemment). L'histoire est belle, désintéressée, elle vous est contée dans ce petit documentaire intitulé Forest Man. Tout a commencé en 1979 à Jorhat, à 350 kilomètres de route de Guwahati (pas facile d’accès). Des crues avaient rejeté un grand nombre de serpents sur le banc de sable. Après le retrait des eaux, Payeng, âgé de seulement 16 ans à l'époque, trouva le site couvert de reptiles morts :
“Les serpents étaient morts de chaleur, il n’y avait pas d’arbres pour les protéger. Je me suis assis et j’ai pleuré sur leurs corps sans vie. C’était un carnage. J’ai alerté le ministère des Forêts et leur ai demandé s’ils pouvaient planter des arbres. Ils m’ont répondu que rien ne pousserait ici et m’ont dit d’essayer de planter des bambous. C’était dur mais je l’ai fait. Il n’y avait personne pour m’aider”.
Jadav-Payeng Il décide alors de se lancer dans une incroyable aventure, et commence à planter un arbre, puis deux, puis trois ... 40 plus tard, Jadav a recouvert plus de 550 hectares d'arbres (dont 300 hectares de bambou). Une vaste forêt qui accueille désormais la vie, la plus sensible. Son travail est un véritable message d'espoir, à l'heure où la déforestation est au centre de toutes les préoccupations (pas toutes, je vous l'accorde). Nous pouvons détruire tant de choses avec nos deux seules mains, mais nous sommes aussi capable du meilleur. Preuve en est faite :

Sylvebarbe approuve ce geste, ça faisait longtemps

200
Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<