Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieHélèneLauraEmilyLaurianneNathaliemeltourMargotLaetitia

Les 13 horreurs du voyage en sac à dos

Flora 7 avril 2014

Etre un backpacker, c'est quoi? D'abord un état d'esprit, ensuite on peut le définir comme une façon atypique de voyager, sac sur le dos allant d'auberge en auberge (backpack). Souvent la première expérience  nous transforme de l’intérieur. Tout change, notre vision de la vie, des gens, et c'est tellement bon... mais n'y a t'il que des aspects positifs au fait de partir en sac à dos? 

Il faut bien admettre que l'on a tendance à retenir uniquement les bons moments, et faire des mauvais un souvenir qui, lorsqu'il est raconté, devient anecdote et provoque des rires. Pourtant quand on est loin de tous nos repères, une galère de voyage peut très vite se transformer en véritable cauchemar...

La vie de backpacker n'est donc pas idyllique, voici les 13 raisons qui font que voyager de la sorte n'est pas la meilleure des idées: 

 

13. Dire au-revoir

Quitter ses parents, ses amis, son amoureux(se), est toujours une étape douloureuse. Lorsqu'il est temps de dire au-revoir, ça fait mal. On se rassure, on se dit qu'on pourra se skyper, qu'il y a facebook aussi mais... il n'y aura aucun contact physique durant des mois. C'est seulement lorsqu'on est dans l'avion ou le train, qu'on sèche ses larmes pour laisser place à la joie que procure l'envol!

12. Les dortoirs mixes

Dormir en dortoir est souvent une expérience appréciable mais cela peut vite tourner au cauchemar quand des couples s'y sentent comme chez eux... On les comprends, les amoureux qui ont tant de mal à trouver un peu d'intimité  pour se donner un peu de tendresse, mais quand tu dois attendre derrière la porte de ta chambre pour simplement récupérer ta serviette de plage...ça peut exaspérer!

11. Se perdre

Quelle jolie idée que de se perdre en chemin, abandonner son guide de voyage ou sa carte routière pour s'abandonner à la découverte totale. Mais lorsque vous vous retrouvez dans un coin désert ou au bord d'une nationale ou personne ne daigne s'arrêter pour vous prendre en stop lorsque la nuit tombe, ce n'est pas forcément une expérience bien vécue!

10. Attendre, encore et encore

C'est souvent agréable d'être à l'aéroport, c'est le signe que l'aventure démarre! Mais rejoindre un endroit précis à l'autre bout du pays n'est pas toujours évident, surtout quand on doit attendre un train bondé pendant 6 heures, assis dans un coin d'une gare glauque. Attendre désespérément son moyen de transport n'est pas toujours une partie de plaisir. 

9. Se faire arnaquer

Si vous vous êtes déjà aventuré dans un pays inconnu où tout se négocie, vous avez sans doute du payer le prix fort pour manger dans la rue ou pour prendre un taxi par exemple. C'est bien sur rageant quand on se rend compte qu'on s'est fait avoir, mais on retient la leçon et on se fait rarement arnaquer ensuite.

8. Les autres backpackers

On rencontre tout types de baroudeurs comme nous, se retrouvant dans la même auberge de jeunesse, l'échange est la plupart du temps assez sympa mais parfois on tombe sur un voyageur imbu de lui-même. Ce type de personne est réellement insupportable, il vous lancera moult réflexions pour vous prouver qu'il en sait plus que vous et souhaitera absolument vous convaincre de vous rendre dans tel endroit plutôt que celui que vous avez choisi.

7. Les piqûres d'insectes

Les piqûres de moustique ou autres petites bêtes peuvent vite nous rendre fou! Déjà qu'un bouton, c'est disgracieux mais en plus ça gratte et nous rend complètement paranoïaque au moindre bruissement près de notre oreille...de quoi gâcher un bon moment ou l'on prend du plaisir à s'attarder dehors une fois la nuit tombée.

6. Les virus informatiques

Vous vous rendez dans un cyber-café où la wifi est libre, vous branchez votre clef USB, vous téléchargez, vous naviguez puis vous repartez...sans avoir effacé votre historique et vider votre cache!  Cela peut être une très mauvaise idée si vous ne voulez pas vous retrouver avec un virus sur la clef ou que toutes vos données se retrouvent accessibles.

5. La nostalgie

Arrivé à un certain stade du voyage, et notamment si vous avez subi un concentré de cette liste dernièrement, il est normal de ressentir une forme d'amertume quand l'on pense au petits plaisir du quotidien, au confort qui nous attends à la maison. A force de vadrouiller de maisons en auberges chaque jours, on aspire à rêver de routine (bon pas trop longtemps quand même!) G Morel G Morel

 4. Les logements pas net

Partir à l'aventure est une expérience magnifique mais il y a des limites. Personne ne rêve de se retrouver à dormir sur le sol d'un hangar infesté de bestioles en tout genre. Une nuit passe encore, ça fera une jolie anecdote, mais hors de question que cela soit une part entière du voyage...

3. Perdre ou se faire voler

Vivre en backpacker c'est un peu comme faire du camping à un festival: on veut prendre peu de choses avec soi mais on a aussi très peur de se faire voler nos affaires. Même si un vol peu être traumatisant, le fait de perdre un objet comme un appareil photo est tout aussi déprimant.

2. Quand le ventre gargouille

Comment ça vous aviez oublié sous la douche que l'eau n'est pas potable dans le coin? Vous en avez avalé quelques centilitres? Entant qu'occidental à l'estomac fragile, vous ne pourrez échapper aux horribles montagnes russes que vous fera subir votre ventre...courage, cela ne vous immobilisera que pour quelques semaines, ou quelques jours pour les plus chanceux.

1. Le retour à la maison

De toute la liste que nous venons de citer, voici la pire chose qui puissent arriver au backpacker, le retour chez soi... L'atterrissage est bien souvent difficile,  voire insupportable. Votre compte est à découvert, il pleut et il fait froid, personne ne vous comprend vraiment et vous ne pensez qu'à revivre encore ces instants merveilleux à l'autre bout du monde. Rassurez-vous cette épreuve est surmontable, la preuve : vous allez repartir. Reste une question... faut il s'arrêter?

  

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<