Les derniers posts Buzzly, mon meilleur pote ! Découvrir Mon actu0Favoris0À voir plus tard0Historique
Les chaines à suivre Voyager LoinFloraDavid Louvet-RossiJohanVDM de voyagePartir à New YorkMarc SoulierJérémThomas LaverneAmandineBTravel Me HappyMarieHélèneLauraEmilyLaurianneNathaliemeltourMargotLaetitia

13 secrets que les compagnies aériennes vous ont toujours cachés

Alex Quilghini 23 avril 2013

Pourquoi la lumière de la cabine d'avion est-elle éteinte lors de la phase d'atterrissage ? Un passager peut-il déverrouiller les toilettes de l'extérieur ? Combien de minutes d'oxygène y a-t-il dans les masques à oxygène en cas de dépressurisation de la cabine ?

Ce sont autant de questions qui alimentent les fantasmes et rumeurs, tout comme le fait qu'il y aurait une place plus sûre que les autres en cas d'accident. Sur le site Reddit, des internautes ont eu l'idée de demander à des hôtesses de l'air, des stewards et à des pilotes d'avion de révéler certains secrets que les passagers ignorent.

Ma réaction quand j'ai découvert ces réponses :

Si vous en connaissez d'autres, je suis preneur !

1. Il n'y a que 15 minutes d'oxygène dans les masques qui tombent en cas de dépressurisation de la cabine.

Cela peut paraître peu, mais pas de panique, on vous explique pourquoi :

En cas de dépressurisation de la cabine, quand l’avion se trouve à son altitude de croisière (plus de 10.000 mètres pour les long courriers, un peu moins pour les vols courts), la pression atmosphérique descend de manière brutale et l’air se vide de son oxygène, créant des conditions insupportables pour les organismes humains. Le pilote doit donc faire redescendre au plus vite l’avion à 10.000 pieds d’altitude (environ 3.000 mètres), et il ne lui faut pas plus de 13 minutes pour effectuer cette descente, ce qui explique que les masques ne contiennent que 15 minutes d’oxygène.

Source : whattheflight.com Source : whattheflight.com  

2. Si on éteint les lumières dans un avion qui atterrit de nuit, c’est pour habituer les yeux des passagers en cas d’évacuation d’urgence.

Il s'agit tout simplement d'habituer les yeux des passagers en cas d'évacuation d'urgence. Prenons en exemple le cas d'un moteur qui prend feu: il faudra couper le courant principal de l’avion à l’atterrissage, et l’appareil ne sera alors plus éclairé que par un système d’éclairage de secours peu puissant. Etant donné qu’une évacuation doit en théorie s’effectuer en 90 secondes, il n’y a pas de temps à perdre avec l’acclimatation des yeux des passagers à l’obscurité. Ils pensent à tout.

Pour ceux qui se posent la question de l’obligation de relever les volets des hublots lors d’un atterrissage de jour, il s’agit plutôt de permettre au personnel de cabine de voir ce qu’il se passe à l’extérieur en cas de problème. En cas d’atterrissage forcé, un feu peut se déclencher dans une des ailes. Le personnel doit pouvoir voir ce qui se passe à l’extérieur pour évacuer du côté opposé à l’incendie. Voilà voilà !

Source : imageshack Source : imageshack  

3. Les pilotes font atterrir les avions de manière plus brutale quand il pleut pour éviter l’aquaplaning.

Il peut arriver que votre avion se pose un peu brutalement par temps de pluie, mais ce n’est pas parce que le pilote est mauvais. En cas de pluie, les pilotes recherchent un atterrissage plus ferme pour éviter l’aquaplaning. De manière générale, les pilotes ne sont pas censés chercher à faire l’atterrissage le plus doux, aussi appelé «kiss landing», car celui-ci peut faire augmenter la distance d’atterrissage de l’avion.

Source: yocool83.free.fr Source: yocool83.free.fr  

4. Les téléphones portables allumés ne sont pas dangereux.

Plus d'infos en cliquant ici. Source: nathaliedenis-autourdumonde.com Source: nathaliedenis-autourdumonde.com  

5. Les deux pilotes ont des plateaux repas différents pour éviter les intoxications alimentaires simultanées.

Ceci est une règle d'or : les deux pilotes doivent avoir des plateaux-repas différents pour éviter les intoxications alimentaires simultanées. Qu'il s'agisse des repas à bord du vol, mais également ceux qui précèdent le vol, les repas sont confectionnés par deux chaînes différentes.

Source : flight-report.com Source : flight-report.com  

6. Si vous commandez un repas spécial (casher, diabète, végétarien, etc) vous l’avez avant les autres !

Source: www.miamz.fr Source: www.miamz.fr  

7. Les avions peuvent voler avec un seul moteur si besoin.

Tous les avions modernes sont conçus pour pouvoir voler, et même décoller, avec un moteur en panne. Les pilotes s’entraînent régulièrement sur des simulateurs pour voler ou atterrir avec un seul moteur. Source : www.securiteaerienne.com Source : www.securiteaerienne.com  

8. On peut déverrouiller les toilettes de l’extérieur.

S’il semble logique que les stewards puissent ouvrir la porte des toilettes de l’extérieur en cas d’urgence ou si quelqu’un est coincé à l’intérieur, peu de passagers savent qu’ils peuvent le faire eux-mêmes. Le système diffère selon le type d’avion, en voici un exemple en vidéo ici.

Source: aviationhumor.net Source: aviationhumor.net  

9.  La vérité sur les casques.

Si vous pensiez avoir un casque ou des écouteurs tout neufs à chaque fois que vous prenez l'avion, vous vous mettez le doigt dans l'oeil. En dépit d'être enveloppés, les écouteurs ont tous été nettoyés pour être emballés à nouveau. Peu importe, ils sont propres, et c'est plus économique.

1865  

10. Les pilotes dorment la plupart du temps.

Comme vous le savez, les instruments de bord sont de plus en plus sophistiqués. Le plus important pour un pilote, c'est le décollage et l'atterrissage. Pendant le vol, la moitié des pilotes  font un somme, et un tiers d'entre eux a découvert à son réveil que son copilote dormait également.

Jean Belotti, ancien pilote chez Air France aujourd’hui à la retraite, avoue s’être lui-même endormi dans le cockpit lors de vols long courrier. "On arrive tard à l’hôtel. Il y a du bruit ou une grande fête et on ne dort pas forcément bien la nuit… On a du sommeil en retard. Après huit ou neuf heures de vol, avec le décalage horaire, on a tendance à s’endormir. Les paupières sont lourdes, c’est vrai", raconte cet ancien commandant. "J’ai fait 20.000 heures de vol mais il y a 10.000 où je dormais", plaisante Jean, assurant tout de même qu'il veillait toujours à effectuer des roulements avec les copilotes. Ben oui quand même !

1299  

11. Et concernant les conditions de vol de vos animaux ?

Si le chien (ou un autre animal) est confié à la compagnie aérienne en bonne est due forme, il est alors placé dans une caisse spéciale, homologuée, et voyage avec les autres animaux dans une partie de la soute totalement adaptée, c'est à dire pressurisée et surveillée. il n'y a donc aucun risque. Pour son bien être,  prévoyez une couverture et donnez lui un calmant. En ce qui concerne le bruit, c'est autre chose ..

Animal Victims Of Katrina Are Evacuated From Mississippi  

12. Eteignez vos appareils électronique ! Les agents de bord avouent...

C'est bien connu, juste avant de décoller, on vous demande d'éteindre impérativement tous vos appareils électroniques. Mais certaines hôtesses (et stewart) reconnaissent aller de temps en temps à l'arrière de l'appareil pour envoyer des petits SMS. Bande de filous !

792

 

13. Les cendriers dans les toilettes.

Il est obligatoire d'avoir des cendriers à l'intérieur des toilettes, même si la FAA interdit depuis des années de fumer pendant les vols. La raison : si des gens décident de fumer quand même, il est plus sécurisant de mettre le mégot dans un cendrier plutôt que dans une poubelle.

3d36201b0b68666bbc6b21fa7a1bb0a0781a978daa35d3bf9389f50b7e9ccc19

Vous l'avez bien compris, on est encore loin de tout savoir sur les compagnies aériennes. Pensez vous qu'elles manquent de transparence ? Pensez vous qu'il est peut être judicieux de ne pas tout dévoiler ? Vos avis m'intéressent !

Au fait si vous connaissez d'autres secrets, je peux les rajouter à l'article.

Likez cet article sur facebook
Partager sur Facebook Tweet
Les posts recommandés par VoyagerLoin
Voir plus d’articles
<